Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Deux sénateurs du PCC quittent le caucus; une veut l'union des indépendants

OTTAWA - À un jour d'intervalle, deux sénateurs conservateurs issus du Québec ont claqué la porte de leur parti afin de devenir indépendants. L'un d'entre eux, Diane Bellemare, souhaite désormais unir tous les indépendants pour former une sorte de troisième voie à la chambre haute.

Michel Rivard, à qui il ne reste pourtant que trois mois de mandat puisqu'il aura 75 ans bientôt, a lui aussi quitté le caucus conservateur, faisant grimper le nombre d'indépendants à 13.

Dans une allocution devant ses collègues, mardi, Mme Bellemare a soutenu que le Sénat devait être "plus indépendant et moins partisan" afin de retrouver la confiance des citoyens.

Elle n'a pas voulu jeter la pierre à son ancien parti, mais a expliqué sa démarche par le fait que de nombreux nouveaux sénateurs devaient être nommés très prochainement par les libéraux. Comme ces sénateurs seront en principe indépendants, elle souhaite organiser un groupe pour que tous ceux qui n'adhèrent pas à un caucus partisan puissent partager des ressources et s'épauler.

Jacques Demers, l'ex-entraîneur du Canadien de Montréal qui a quitté le caucus conservateur en décembre, semblait très ouvert à sa proposition. Interrogé après l'annonce de Mme Bellemare, il a expliqué qu'il aimerait par exemple que les indépendants puissent siéger sur les comités sénatoriaux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les controverses du Sénat

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.