NOUVELLES
08/03/2016 01:37 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

Deux bombardiers russes interceptés au large de la France en février

Deux avions de chasse français ont intercepté deux bombardiers lourds russes TU-160 au-dessus de la Manche le 17 février près des côtes françaises, a indiqué mardi le chef d'état-major de l'armée de l'Air française.

"Les bombardiers ont décollé de Russie, ont contourné la Norvège, les îles anglaises, ont été +pris en compte+ par (la chasse) anglaise. Nous les avons pris en compte en Manche", a expliqué le général André Lanata lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense (AJD).

"Ils sont restés dans les eaux internationales, ont fait demi-tour avant l'espace aérien français. Nous les avons raccompagnés jusqu'à ce qu'ils remontent vers le nord", a-t-il ajouté.

Un Rafale et un Mirage 2000 ont été mobilisés pour l'interception, survenue à quelques dizaines de kilomètres au large du Touquet (nord de la France), a précisé un porte-parole de l'armée de l'Air.

Ils se sont ravitaillés en vol sur un avion ravitailleur anglais pour "maintenir la permanence de l'interception", a ajouté le général Lanata. Des Typhoon britanniques avaient été au préalable à la manoeuvre.

Selon le général Lanata, ce genre de posture russe, le long des pays de l'Otan, reste assez rare même s'il vise à affirmer la présence russe face à l'Alliance atlantique.

"Cela ne s'intensifie pas, cela fait partie de la gesticulation russe (..) ce n'est pas fréquent", a-t-il dit.

En janvier 2015, deux Mirage 2000 et un Rafale français avaient déjà été mobilisés pour intercepter deux bombardiers russes Tu-95 Bear signalés au-dessus de la Manche.

vl/mw/ros