NOUVELLES
08/03/2016 09:03 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

Cinq ans après son enlèvement, le fils d'un gouverneur pakistanais retrouvé sain et sauf

Cinq ans après son enlèvement par des islamistes, le fils du gouverneur de la province pakistanaise du Pendjab, lui-même assassiné pour ses prises de position jugées trop libérales, a été retrouvé vivant mardi, ont indiqué des sources officielles.

Shahbaz Taseer a été retrouvé une semaine après l'exécution de l'assassin de son père, le gouverneur Salman Taseer, tué parce qu'il s'était déclaré favorable à une réforme de la loi sur le blasphème.

L'assassin est considéré comme un héros dans certains milieux islamistes conservateurs, et sa pendaison a été condamnée par quelque 100.000 personnes venues assister à son enterrement.

Shahbaz Taseer, aujourd'hui trentenaire, avait été enlevé par des islamistes armés dans la ville de Lahore en août 2011.

"Oui, nous l'avons retrouvé", a déclaré à l'AFP Aitzaz Goraya, chef du département du contre-terrorisme dans la province du Balouchistan (sud-ouest), précisant que l'homme était "faible".

"Sur la base d'une information, les services de renseignement et la police se sont rendus dans le district de Kuchlak à environ 25 km au nord de Quetta", a-t-il expliqué,sans préciser la date.

"Nous avons encerclé le complexe et lancé l'assaut. Il n'y avait qu'une seule personne. Elle nous a dit s'appeler Shahbaz et que le nom de son père était Salmaan Taseer", a-t-il ajouté.

Mais un restaurateur de la localité, a de son côté affirmé que Shahbaz Taseer, barbu et cheveux longs, était arrivé à pied dans son établissement mardi soir, où il a été récupéré par les forces de sécurité après avoir passé un coup de téléphone.

Les talibans pakistanais n'ont jamais officiellement confirmé leur implication dans cet enlèvement, mais un de leurs membres a déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat que sa détention était devenue "difficile" en raison d'une opération militaire en cours contre les fiefs talibans dans les zones tribales.

"C'est pourquoi ils ont préféré le libérer", a déclaré cette source.

Des sources haut placées des talibans avaient confié dans le passé à l'AFP que Shahbaz Tasser avait été détenu un temps dans les zones tribales, au Waziristan. Il a été déplacé après l'opération Zarb-e-Azb lancée par l'armée pakistanaise en juin 2014 au Waziristan du nord.

Selon une autre source au sein du mouvement, les talibans ont demandé jusqu'à 2 milliards de roupies (environ 17 millions d'euros) pour relâcher Shahbaz Taseer.

Son père a été abattu par un policier affecté à sa protection, Mumtaz Qadri, qui l'a criblé de 28 balles dans le centre d'Islamabad en janvier 2011. Qadri avait indiqué avoir agi car le gouverneur était favorable à une révision de la loi controversée rendant passible de la peine de mort le balsphème, un sujet très sensible au Pakistan.

La pendaison de Qadri a été analysée par de nombreux observateurs comme une étape importante de la lutte des autorités pakistanaises contre les extrémistes. Elle avait également soulevé des inquiétudes sur le sort de Shahbaz Taseer.

Un autre fils du gouverneur, Shehryar, avait alors estimé que l'exécution du meurtrier de son père était "une victoire pour le Pakistan" mais pas pour sa famille, qui espérait toujours le retour de Shahbaz.

str-sjd/cls/cnp