NOUVELLES
08/03/2016 13:40 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

C1 - Wolfsburg décroche un quart historique

Wolfsburg a décroché une place historique dans le Top 8 de la Ligue des champions, en battant La Gantoise 1 à 0 en 8e de finale retour (victoire 3-2 à l'aller) de la Ligue des champions, mardi devant son public.

Idéalement placée après sa victoire en Belgique, l'équipe de Dieter Hecking n'a pas laissé passer sa chance, trouvant même l'ouverture grâce au champion du monde Andre Schürrle avant le dernier quart d'heure (74e).

"Ce fut un match difficile. Nous voulions bien défendre et attendre d'avoir nos chances. A la fin, la victoire est méritée", a réagi le buteur du soir.

Le club allemand se qualifie ainsi pour les quarts de finale de C1 pour la première fois de son histoire.

"C'est bien sûr sensationnel!", s'est réjoui le directeur sportif Klaus Allofs au micro de Sky, alors que ses "Loups" communiaient avec le public du VW Arena.

Pour sa deuxième participation à la C1, Wolfsburg, où le Français Josuha Guilavogui a pesé dans l'entrejeu, reste invaincu sur sa pelouse depuis le début de la compétition.

Le "miracle" espéré par le coach Hein Vanhaezebrouck n'a pas eu lieu. Mais la Gantoise, privée de son défenseur Stefan Mitrovic et avec son attaquant Laurent Depoitre sur le banc, a terminé avec les honneurs la première aventure de son histoire sur le grande scène européenne.

La première période a été marquée plus par la belle dépense d'énergie des deux équipes se partageant la possession du ballon, que par des occasions de buts très rares, avec seulement un tir cadré de part et d'autre.

Absent à l'aller (problème de hanche), Guilavogui s'est offert la plus belle: l'ex-Stéphanois a frappé un missile de 20 m obligeant le portier belge Matz Sels à sortir une superbe parade pour écarter le danger des deux poings (18).

Wolfsburg a pris peu à peu l'ascendant en seconde période, face à un adversaire réduit à quelques contres par Danijel Milicevic, Moses Simon puis son remplaçant le joker Kalifa Coulibaly (70).

Discrets et/ou maladroits jusque-là, Draxler et Schürrle ont fait sauter le verrou belge: le premier, auteur d'un doublé à l'aller, débordait Nana sur la droite pour un centre dans l'axe repris par le second (1-0, 74).

Le but du soulagement et une qualification sur laquelle Wolfsburg voudra surfer pour poursuivre sa remontée au championnat (7e).

sg/adc/sk