NOUVELLES
08/03/2016 06:39 EST | Actualisé 09/03/2017 00:12 EST

Après Nike, deux autres parraineurs coupent les liens avec Sharapova

MOSCOU — Après Nike, deux autres des principaux parraineurs de Maria Sharapova ont coupé leurs liens avec la vedette de tennis russe à la suite de ses aveux à propos d'un contrôle antidopage positif lors des Internationaux de tennis d'Australie.

Le fabricant suisse de montres Tag Heuer et le constructeur automobile allemand Porsche ont rapidement pris leurs distances de la quintuple gagnante en Grand Chelem au lendemain de l'annonce de son test positif lors d'une conférence de presse à Los Angeles, lundi.

TAG Heuer a déclaré que son entente avec Sharapova ne sera pas renouvelée. Le parrainage a pris fin à la fin de 2015 et des discussions avaient été entamées sur l'opportunié de le prolonger.

«Compte tenu de la situation actuelle, la compagnie suisse a suspendu les négociations et a décidé de ne pas renouveler le contrat avec Mme Sharapova», a déclaré TAG Heuer dans un communiqué.

Porsche a pour sa part déclaré dans un communiqué, mardi, qu'il a «choisi de reporter les activités prévues» avec Sharapova «jusqu'à ce que nous ayons de plus amples détails et que nous puissions analyser la situation.»

Sharapova a révélé qu'elle a été contrôlée positive au meldonium, une substance inscrite sur la liste des substances prohibées par l'Agence mondiale antidopage depuis le 1er janvier cette année. L'ancienne no 1 mondiale a assumé la pleine responsabilité de son erreur et pourrait faire l'objet d'une longue suspension de la Fédération internationale de tennis, mettant possiblement fin à sa saison et la privant d'une participation aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

«Je sais que je dois maintenant vivre avec les conséquences, a reconnu Sharapova. Je ne veux pas que ma carrière se termine ainsi, et j'espère vraiment obtenir une autre chance de jouer au tennis.»

Sharapova, âgée de 28 ans, a expliqué qu'elle prenait le meldonium, un médicament qui favorise une meilleure circulation sanguine, depuis 10 ans pour de nombreux problèmes de santé. Le meldonium a été interdit parce qu'il permet une meilleure oxygénation et une meilleure performance à l'endurance. Plusieurs athlètes de divers sports ont déjà subi des tests positifs pour l'avoir utilisé.

Sharapova est considérée comme l'athlète féminine la mieux payée au monde grâce à ses contrats de commandite et ses nombreux projets d'affaires, notamment une ligne de bonbons, Sugarpova. Forbes estime ses gains à 29,5 millions $ US pour 2015.

«C'est une véritable machine de marketing, a déclaré Nigel Currie, un consultant britannique indépendant en commandites. Il y a beaucoup de vedettes masculines dans le monde, mais pas beaucoup de vedettes féminines.»

Currie a mentionné que c'est «incroyable» qu'une telle erreur puisse se produire puisque Sharapova dispose d'un réseau de soutien important. Il a ajouté qu'il est aussi «étonnant» de voir la rapidité avec laquelle les parraineurs ont réagi.

«Ils sont paranoïaques quant à leur image. Et au moindre risque pour leur image, ils prennent vite leurs distances», a-t-il conclu.