NOUVELLES
07/03/2016 05:43 EST | Actualisé 08/03/2017 00:12 EST

Menaces nord-coréennes: Moscou dénonce des déclarations "inadmissibles"

La Russie a jugé lundi "totalement inadmissibles" les menaces nord-coréennes de frappes nucléaires préventives contre la Corée du Sud et les États-Unis, et appelé une nouvelle fois toutes les parties à la "retenue".

"Nous voyons comme totalement inadmissibles les déclarations publiques (de la Corée du Nord), menaçant ses adversaires de +frappes nucléaires préventives+", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Pyongyang doit se rendre compte qu'en faisant cela, la Corée du Nord se met définitivement la communauté internationale à dos et créé une base juridique pour l'emploi de la force militaire contre elle", poursuit le communiqué.

La Russie exhorte ainsi toutes les parties à "faire preuve de prudence et de retenue" pour empêcher que la situation ne dégénère en conflit armé dans la péninsule coréenne.

La Corée du Nord a menacé de procéder à des frappes nucléaires "à l'aveugle" contre la Corée du Sud et les États-Unis si ces pays maintenaient leurs manoeuvres militaires communes prévues à partir de lundi.

Ces menaces interviennent quelques jours après la décision du Conseil de sécurité des Nations unies d'imposer une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique effectués par le régime communiste.

Moscou avait déjà fait part vendredi de sa "grave préoccupation" et appelé à la "retenue", après la menace brandie par le dirigeant de la Corée du Nord de recourir à l'arme nucléaire, s'inquiétant d'une possible "course aux armements" dans la péninsule.

pop/cls