DIVERTISSEMENT
07/03/2016 10:23 EST | Actualisé 08/03/2016 10:19 EST

Femmes Ensemble: les filles, c'est l'heure de célébrer! (VIDÉO)

Laissons un instant de côté les débats sur l’étymologie du terme «féminisme». Pour souligner la Journée internationale des femmes, le 8 mars, Marie-Lise Pilote et Janie Duquette ont mis sur pied, l’an dernier, le spectacle Femmes Ensemble, qu’elles espèrent voir devenir une tradition. «Quand Osheaga a commencé, c’était tout petit, et maintenant, c’est un incontournable. On espère rien de moins pour Femmes Ensemble», lance Janie Duquette, qui rêve que son rassemblement se déploie un jour entre les gradins du Centre Bell.

Mais, une étape à la fois. Car Femmes ensemble n’est pas un événement qui se prend au sérieux du tout. Au contraire, son objectif est de célébrer la femme avec un grand F, en soulignant sa beauté, ses talents et ses accomplissements, dans une grande fête où tous et toutes sont bienvenue, hommes et femmes, garçons et filles, de tous les âges. Se raconter, s’encourager, se motiver et s’amuser, en humour et en musique, voilà la raison d’être de Femmes Ensemble, où Lise Watier agit cette année à titre de présidente d’honneur.

Mardi, à l’Étoile du Quartier Dix30 de Brossard, elles seront nombreuses, de France Castel à Brigitte Boisjoli, de Marie-Pier Perreault à India Desjardins, de Marianne Verville à Julie Du Page, de Johanne Fontaine à Marie-Paul Ross, de Ruth Vachon à Cora Tsouflidou, ainsi que plusieurs autres, à se donner la main pour transmettre le même message. Des hommes seront aussi présents, comme Gardy Fury et Serge Beauchemin.

On nous promet des tableaux très diversifiés et bien des surprises, dans cette prestation rythmée où se succéderont des numéros d’un maximum de huit minutes, foi d’une Marie-Lise Pilote qui ne supporte pas les longueurs.

«Je trouve que les femmes sont fortes, résilientes, avance Marie-Lise Pilote, qui rêvait d’une telle réunion depuis plusieurs années. C’est important de célébrer, de se le dire, qu’on est fortes, et de montrer des modèles de femmes extraordinaires.»

«Souvent, on parle de ce qui va mal, de ce que les femmes n’ont pas, de ce qu’elles pourraient avoir, renchérit Janie Duquette. Mais, en ce moment, plusieurs femmes font des choses extraordinaires et, souvent, elles le font dans l’ombre. Avec Femmes Ensemble, on veut leur donner de la lumière. On leur donne la scène, les paillettes, la musique, une mise en scène par Marie-Lise Pilote (NDLR : qui anime aussi) et, ensemble, on passe par toute une gamme d’émotions. On pleure, on rit, on a le goût de danser…»

Continuer le combat

Amies depuis cinq ans, Marie-Lise Pilote et Janie Duquette se sont rencontrées par le biais de l’organisme Femmessor. Toutes deux siègent sur le conseil d’administration de cette association, qui soutient le financement d’entreprises démarrées par les femmes dans toutes les régions du Québec. Avec Femmes Ensemble, elles poursuivent en quelque sorte le mandat qu’elles se donnent au sein de Femmessor, c’est-à-dire de crier aux femmes de ne s’imposer aucune limite, aucune barrière. Et de démontrer que, non, les femmes, entre elles, ne font pas que casser du sucre sur le dos des autres et se nuire mutuellement.

«En montrant des modèles de femmes qui ont réussi, ça prouve que tout est possible, estime Marie-Lise Pilote. Ça prouve qu’en s’unissant, on peut faire de grandes choses. Dans Femmes Ensemble, il y a sur scène et dans la salle des ambassadrices qui sont des artistes, des femmes d’affaires, des agricultrices, des travailleuses de la construction. Ce sont des femmes de tête, de cœur et de bras! L’an dernier, plusieurs femmes nous ont dit qu’on leur avait donné un boost d’énergie extraordinaire. C’est notre but, de donner des exemples inspirants.»

Les instigatrices du mouvement Femmes Ensemble ne se bercent pas d’illusions : elles savent que tout n’est pas gagné pour les femmes en matière de respect, d’équité, d’estime de soi. Humblement, elles espèrent mettre l’épaule à la roue pour améliorer un peu le sort de la cause.

«Je fais partie du comité des femmes de l’Union des artistes et, même dans notre milieu, les rôles les plus importants sont joués en majorité par des hommes, et les salaires des femmes ne font même pas 80% du salaire des hommes, en moyenne, déplore Marie-Lise Pilote. Et, dans la construction, on n’en parle même pas. Dans tous les domaines, les métiers qui sont traditionnellement féminins sont toujours moins bien rémunérés que ceux qu’on dit masculins.»

«Je trouve intéressant que les femmes viennent au spectacle avec leurs filles, enchaîne l’humoriste et entrepreneure. On aime offrir des billets à des jeunes femmes qui sont au cégep, à l’université. Nos mères, nos grand-mères, ont défriché beaucoup de chemin, mais il nous en reste à faire aussi, et il en restera aux prochaines générations. Les jeunes femmes ne s’en rendent peut-être pas compte présentement, mais quand elles vont entrer dans le milieu du travail, à un moment donné, elles vont avoir des frustrations…»

«Pendant plusieurs années, les femmes ont eu à revendiquer des choses dans le combat, relève Janie Duquette. Ce qui est positif, maintenant, c’est qu’on n’entendait pas parler de ces choses-là, il y a 5 ou 10 ans, même si ça existait déjà. Aujourd’hui, les femmes se rendent compte qu’elles peuvent apporter une vision, une façon de faire, qu’elles peuvent contribuer. Elles se mobilisent et veulent changer les choses.»

«On vit dans une société conçue et pensée par des hommes. Il n’y a pas eu de touche féminine, là-dedans. Dans notre démarche, on essaie d’exposer la perception au féminin. Et ça peut se faire autrement, dans la douceur. Les femmes sont maintenant des agents de changement. Il faut leur dire qu’en se mobilisant, en s’alliant, on peut faire des choses extraordinaires. En entrant dans la même pièce et en se faisant un party», conclut en riant Janie Duquette, invitant ainsi les gens de tous les horizons à se joindre à sa complice et elle pour festoyer, demain.

Pour plus d’informations sur le spectacle Femmes Ensemble, qui se tient mardi, le 8 mars, à l’Étoile du Quartier Dix30, à Brossard, consultez la page Facebook de l’événement.