NOUVELLES
07/03/2016 02:58 EST | Actualisé 08/03/2017 00:12 EST

Des familles chinoises poursuivent Malaysia Airlines

PÉKIN, Chine — Douze familles chinoises dont les proches se trouvaient à bord du vol de la Malaysia Airlines qui s'est volatilisé en mars 2014 ont déposé lundi des poursuites contre transporteur aérien devant un tribunal de Pékin, un jour avant l'échéance du délai de deux ans prévu par un accord international.

L'avion et les 239 personnes qui se trouvaient à bord, dont 153 citoyens chinois, sont disparus le 8 mars 2014 lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin.

L'avocat du groupe, Zhang Qihuai, a déclaré à l'extérieur du tribunal que les familles réclament différentes compensations, mais que le but ultime de leur poursuite est de comprendre comment l'accident a pu se produire et qui en est responsable.

Plusieurs de ses clients espèrent que la poursuite leur permettra d'obtenir des réponses de Malaysia Airlines, qu'ils accusent de manquer de transparence.

La poursuite cible aussi le géant aéronautique Boeing et le constructeur de moteurs Rolls-Royce. Le tribunal doit maintenant décider s'il accepte d'entendre la plainte, et à quel moment. Malaysia Airlines n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Le sort du Boeing 777 qui s'est abîmé dans l'océan Indien après avoir complètement dévié de sa trajectoire demeure un des plus grands mystères de l'aviation moderne, deux ans plus tard. Les opérations de recherche menées par l'Australie se poursuivront jusqu'en juin, alors que plus de 130 millions $ US ont déjà été dépensés.

La profondeur de l'océan Indien dans la région excède parfois six kilomètres.

Un seul débris provenant de l'appareil a jusqu'à présent été retrouvé l'an dernier, sur les rives de l'île de la Réunion.