NOUVELLES
06/03/2016 06:37 EST | Actualisé 07/03/2017 00:12 EST

Un homme d'affaires iranien condamné à mort pour corruption

TÉHÉRAN, Iran — Un tribunal iranien a condamné à la peine de mort un célèbre entrepreneur pour une affaire de corruption liée aux ventes de pétrole sous l'ancien président Mahmoud Ahmadinejad, a rapporté le porte-parole de la justice, dimanche.

Babak Zanjani et deux de ses associés ont été condamnés à mort pour blanchiment d'argent, entre autres accusations, a dit Gholamhossein Mohseni Ejehi, à la télévision d'État. Il n'a pas identifié les deux associés. D'autres reportages précisaient que les trois hommes avaient aussi été accusés de fraude et de falsification.

La corruption est, en Iran, passible de la peine de mort parce qu'elle a un impact important sur la société. Le verdict, tombé après un procès de près de cinq mois, pourrait être porté en appel.

Selon un site de nouvelles judiciaires, les deux associés sont l'homme d'affaires britannico-iranien Mahdi Shams et un homme d'affaires à la retraite, Hamid Fallah Heravi.

Babak Zanjani a été arrêté en 2013 durant une opération policière sur la corruption alléguée durant la présidence de M. Ahmadinejad. Le ministère du Pétrole de l'Iran affirme qu'il doit plus de deux milliards d'euros pour des ventes de pétrole effectuées pour le compte du gouvernement Ahmadinejad.

M. Zanjani est l'un des plus riches hommes d'affaires de l'Iran. Sa fortune est estimée à 14 milliards $ US. Il a été arrêté peu après l'élection du président Hassan Rouhani, qui a ordonné des mesures pour déterrer la corruption durant le règne de son prédécesseur.

L'Iran a déjà exécuté d'autres individus pour des accusations semblables. En 2014, le milliardaire Mahafarid Amir Khosravi a été exécuté pour une affaire de corruption.