NOUVELLES
06/03/2016 01:58 EST | Actualisé 06/03/2016 02:06 EST

La guerre en Syrie dans l'oeil d'un jeune photographe canadien (PHOTOS)

Jules Gauthier, dont nous vous parlions ici, s'est rendu en Syrie à trois reprises depuis 2013. Voici une sélection de son travail.

  • Jules Gauthier
    Le quartier abandonné d'Al-Hamidiyeh, à Homs. Après presque trois ans de violents combats, la capitale de larévolution a été entièrement reprise aux mains des rebelles par l’armée syrienne en mai 2014. - Décembre 2015
  • Jules Gauthier
    Jeune fille à la sortie du centre communautaire de Rablah. Situé dans la région d’Al Qusayr, Rablah, ainsi que plusieurs villages environnants, a été rasé à 80 % par les bombardements et les combats d’avril 2013 entre l'armée et les rebelles. - Août 2015
  • Jules Gauthier
    Même si des combats ont lieu dans certaines banlieues de Damas, certains Syriens tentent d'oublier les affres de la guerre en allant s'amuser la nuit dans les clubs et les bars de la capitale. - Décembre 2013
  • Jules Gauthier
    Crucifix appartenant à un chrétien enrôlé dans les Forces de défense nationale, groupe paramilitaire loyaliste combattant aux côtés de l'armée syrienne arabe. - Décembre 2013
  • Jules Gauthier
    Membres de la police syrienne dans les rues de Damas. - Décembre 2013
  • Jules Gauthier
    Messe dominicale à Qara, village chrétien situé dans la région du Qalamoun, non loin du Liban. Repris par l'armée syrienne aux mains des rebelles en novembre 2013, le bourg se trouve aujourd'hui menacé par les djihadistes du groupe État islamique, positionnés près de là. - Décembre 2015
  • Jules Gauthier
    Malgré le grand danger que représentent les bombardements aux mortiers, le souk Al-Hamidiyeh, situé dans la vieille ville de Damas, ne désemplit pas depuis le début du conflit. - Décembre 2015
  • Jules Gauthier
    À Lattaquié, fief du régime de Bachar Al-Assad sur la côte méditerranéenne, la population essaie de continuer à vivre normalement, tandis que les combats entre l'armée gouvernementale et les rebelles font toujours rage dans les montagnes de cette province. - Août 2015
  • Jules Gauthier
    Le père Imad dans les ruines de l’archevêché grec melkite, situé dans la vieille ville d’Alep, à quelques mètres à peine de la ligne de front. Originaire de Sidon, au Liban, le père Imad a perdu un œil lors du bombardement de l’archevêché, en avril 2014, par les rebelles. - Août 2015
  • Jules Gauthier
    À Homs, deux hommes se promènent dans le souk Al-Atik, situé dans la vieille ville. Pillé et incendié dès le début du conflit, le grand souk est aujourd'hui à l'abandon; son toit, criblé de traces de la guerre. - Décembre 2015