NOUVELLES
06/03/2016 08:29 EST | Actualisé 07/03/2017 00:12 EST

La Bolivie conclut un accord avec la Russie pour un centre de recherche nucléaire

La Bolivie et la Russie ont signé dimanche des accords pour la construction d'un centre de recherche en technologie nucléaire à des fins non militaires, destiné à devenir le plus grand de ce type en Amérique latine.

"En parlant avec le président (russe) Poutine, nous avons décrété que la Bolivie avait le droit d'avoir ce centre de recherche en énergie nucléaire. Nous allons être le dernier pays d'Amérique latine à avoir ce centre", mais il sera "le plus moderne et le plus grand" de la région, a déclaré le président bolivien Evo Morales lors de la signature des documents.

La construction des installations, à El Alto, près de La Paz, une ville principalement peuplée de migrants ruraux, prendra quatre ans, coûtera au total 300 millions de dollars et impliquera la technologie russe.

"Nous nous efforcerons au maximum d'apporter toute l'expérience russe et toute notre connaissance du domaine nucléaire à ce centre de recherche, qui sera le meilleur d'Amérique latine", a assuré Sergueï Kiriyenko, directeur de Rosatom, l'agence fédérale de l'énergie atomique russe.

Le projet comprend trois volets: un volet médical centré sur la détection précoce de cancers et la recherche sur les maladie cardiaques, un volet sur la sécurité alimentaire et un volet scientifique, avec un réacteur de recherche pour des applications pacifiques.

M. Morales a demandé la ratification rapide des accords et la création d'une entreprise d'Etat chargée d'administrer le centre nucléaire.

gbh/yow/pyv/cr