NOUVELLES
06/03/2016 07:04 EST | Actualisé 07/03/2017 00:12 EST

L'ÉI aurait été chassé de régions de l'est afghan, déclare le président Ghani

KABOUL — Le groupe armé État islamique (ÉI) a été éradiqué de certaines régions de l'est de l'Afghanistan, où il avait pris le contrôle de districts éloignés, a affirmé le président afghan, Ashraf Ghani.

Prononçant un discours à l'occasion de l'ouverture du parlement, M. Ghani a confirmé que les forces afghanes avaient délogé les membres de l'ÉI de certaines régions de la province de Nangarhar, qui borde le Pakistan.

Dans son discours diffusé à la télévision nationale, il a déclaré que l'Afghanistan serait «leur cimetière».

L'ÉI est présent en Afghanistan depuis plus d'un an. Les autorités croient que la plupart des militants de l'ÉI sont d'anciens combattants talibans.

Les forces afghanes ont revendiqué la victoire après une opération de 21 jours dans les districts d'Achin et Shinwar. Elles auraient tué au moins 200 militants, a indiqué un responsable provincial. Des frappes aériennes ont visé des bases et une station de radio qui diffusait des messages de recrutement du groupe terroriste.

«Le but de l'opération dans la province de Nangarhar était de chasser l'ÉI de la région», a déclaré le lieutenant-colonel de l'armée, Sharin Aqa.

L'opération a reçu l'aide de résidents locaux qui ont établi des postes de vérification pour maintenir la sécurité dans leurs villages.

Le gouvernement afghan tente de mettre un terme définitif à la guerre sur son territoire par le biais de pourparlers de paix. Il espère voir les talibans accepter de participer au dialogue. La présence de l'ÉI était principalement concentrée dans l'est.