NOUVELLES
06/03/2016 12:51 EST | Actualisé 07/03/2017 00:12 EST

Italie/28e journée - La Juventus répond à Naples

La Juventus Turin est allée s'imposer 2-0 dimanche à Bergame face à l'Atalanta lors de la 28e journée et a ainsi conservé ses trois points d'avance sur Naples en tête du championnat d'Italie.

Les Turinois devaient répondre à Naples qui, samedi, avait remonté le handicap d'un but encaissé dès la deuxième minute pour battre le Chievo Vérone 3-1. Les coéquipiers de Gonzalo Higuain, auteur de son 26e but de la saison, étaient ainsi remontés à hauteur de la "Juve".

Mais face à l'Atalanta, les bianconeri ont fait parler leur supériorité dans tous les domaines, même si les joueurs de Bergame se sont bien accrochés.

Les buteurs turinois ? Dybala ? Mandzukic ? Morata ? Pogba ? Non. Andrea Barzagli et Mario Lemina.

Un but du défenseur central Barzagli est un événement rarissime. En profitant d'une remise de Mandzukic sur corner, l'Italien de 34 ans a marqué son 11e but en 15 ans de carrière, le deuxième seulement en six saisons turinoises.

En deuxième période, c'est l'ancien Lorientais et Marseillais Lemina qui a creusé l'écart sur une action superbe. Peu utilisé cette saison et gêné par des blessures, Lemina a enchaîné passement de jambes, crochet et extérieur du droit pour assurer la victoire de son équipe (2-0, 86e).

- sept de suite pour la Roma -

La "Juve", qui n'a pas encaissé le moindre but lors des neuf dernières journées, conserve donc ses trois points d'avance sur Naples, dont la victoire samedi est importante à deux titres.

Car si elle lui permet de croire en ses chances de titre, elle lui sert aussi à garder l'AS Rome à distance raisonnable, soit cinq points.

Les Romains sont en effet en très grande forme et rêvent peut-être d'aller voir un peu plus haut que la troisième place, qu'ils occupent désormais seuls après avoir corrigé la Fiorentina (4e) vendredi.

Un doublé de Salah et des buts de Perotti et El Shaarawy ont concrétisé la nette supériorité romaine (4-1). Le nouvel entraîneur Luciano Spalletti a trouvé le bonne formule et les giallorossi en sont à sept victoires consécutives.

Décrochée par la Roma, la Fiorentina voit aussi revenir l'Inter Milan (5e). Les joueurs de Roberto Mancini ne sont qu'à deux longueurs après leur net succès 3-1 face à Palerme, 17e et en grand danger avec un seul point de marge sur la zone rouge.

Les nerazzurri avaient débuté fort avec deux buts avant la demi-heure de jeu, signés Ljajic (11e) et Icardi (23e). Vazquez a ramené Palerme à 2-1, mais en deuxième période, Perisic a redonné deux buts d'avance à l'Inter (54e).

En revanche, les minces espoirs de Ligue des Champions de l'AC Milan se sont probablement évanouis dimanche sur la pelouse de Sassuolo (7e).

Battus 2-0, les joueurs de Sinisa Mihajlovic restent coincés à la 6e place, à neuf points de la Roma. Cette défaite vient surtout briser la dynamique milanaise, puisque les partenaires de Mario Balotelli, titulaire mais très effacé, restaient sur neuf matches de Serie A sans défaite (cinq victoires et quatre nuls).

stt/yk