NOUVELLES
06/03/2016 09:03 EST | Actualisé 07/03/2017 00:12 EST

Espagne/28e journée: Messi déchaîné, le Barça enchaîne

Flamboyant double buteur, Lionel Messi a guidé le FC Barcelone vers la victoire à Eibar (4-0) et permis au leader catalan de poursuivre sa marche triomphale en Championnat d'Espagne en enchaînant un 36e match officiel sans défaite, dimanche pour la 28e journée.

Messi a fait voir 36 chandelles aux défenseurs basques: impliqué sur l'ouverture du score de Munir (8e), étincelant buteur au bout d'une percée plein axe (42e), l'Argentin a aussi provoqué et transformé un penalty (76e) et fait oublier l'absence de Neymar, suspendu pour ce match. L'Uruguayen Luis Suarez a scellé le score d'une frappe croisée (84e).

Imbattable depuis cinq mois, le Barça continue donc d'améliorer match après match son actuelle série d'invincibilité toutes compétitions confondues, la plus longue de l'histoire du football espagnol.

"Ces joueurs sont si bons que, lorsqu'ils affichent cette forme-là, ils sont très difficiles à arrêter", s'est réjoui l'entraîneur blaugrana Luis Enrique.

Au classement, Barcelone compte désormais 72 points (1er) et met sous pression son dauphin l'Atletico (2e, 61 pts), en déplacement dimanche soir à Valence (19h30 GMT). Le Real Madrid de l'entraîneur français Zinédine Zidane, vainqueur du Celta Vigo samedi (7-1), est troisième (60 pts).

Inarrêtable! L'adjectif vaut pour le Barça comme pour Lionel Messi, capitaine, dynamiteur et meneur de jeu dimanche à Eibar.

Le quintuple Ballon d'Or a ainsi lancé dans l'espace Luis Suarez, dont le centre rasant a trouvé au second poteau Munir, qui a marqué du plat du pied (8e). Messi n'a cessé de distribuer les caviars par la suite, pour Arda Turan (15e) ou pour Munir (32e), dont le centre-tir n'a trouvé personne.

- "MSN", centième -

L'équipe d'Eibar, accrocheuse et généreuse, a certes essayé de se révolter dans son petit stade d'Ipurua (6.300 places), à l'atmosphère si particulière. Le modeste club basque aurait même pu égaliser sur une reprise trop croisée de Gonzalo Escalante (33e) ou sur un ballon contré par Sergio Busquets, qui a bien failli tromper son propre gardien (40e).

Mais au moment où le Barça reculait le plus, Messi a percé en contre-attaque, embarquant toute la défense avec lui avant de conclure d'une frappe croisée dans le petit filet opposé (42e).

Régalant par ses dribbles et ses inspirations, le "Roi Leo" a fini par réussir un doublé: il a provoqué un penalty sur un centre en retrait touché du bras par un défenseur d'Eibar et il a marqué d'une panenka plein axe (76e), répondant aux critiques sur le manque d'efficacité du Barça dans cet exercice. Soit son 21e but dans cette Liga, à six longueurs derrière son rival du Real Madrid Cristiano Ronaldo (27 buts), en tête du classement des buteurs.

Luis Suarez (26 buts en Liga), lui, a inscrit en fin de match le 100e but cette saison toutes compétitions confondues du trio offensif "MSN" (42 pour Suarez, 35 pour Messi, 23 pour Neymar), qui marche sur les traces de son record de la saison dernière (122 buts).

Désormais, le Barça va pouvoir souffler quelques jours puisqu'il n'a aucun match à disputer en milieu de semaine prochaine, une première en 2016.

Avec son avance en tête de la Liga, le club catalan aborde en position de force les 10 dernières journées, avec la possibilité d'être sacré fin avril s'il garde son incroyable dynamique. Et si Messi continue d'étinceler à chaque match.

jed/adc/pel