NOUVELLES
04/03/2016 08:14 EST | Actualisé 05/03/2017 05:12 EST

Vol MH370: les familles de 12 victimes déposent des poursuites

YANNICK PITOU via Getty Images
Police carry a piece of debris from an unidentified aircraft found in the coastal area of Saint-Andre de la Reunion, in the east of the French Indian Ocean island of La Reunion, on July 29, 2015. The two-metre-long debris, which appears to be a piece of a wing, was found by employees of an association cleaning the area and handed over to the air transport brigade of the French gendarmerie (BGTA), who have opened an investigation. An air safety expert did not exclude it could be a part of the Malaysia Airlines flight MH370, which went missing in the Indian Ocean on March 8, 2014. AFP PHOTO / YANNICK PITOU (Photo credit should read YANNICK PITOU/AFP/Getty Images)

Les proches de douze personnes qui se trouvaient à bord du vol MH370 au moment de sa disparition, en mars 2014, ont déposé vendredi des poursuites contre le transporteur aérien Malaysia Airlines et le gouvernement malaisien.

Le Boeing 777, et les 239 personnes qu'il transportait, s’est volatilisé après avoir complètement dévié de sa trajectoire lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, le 8 mars 2014. Un seul débris provenant de l'appareil a été retrouvé sur l'île de la Réunion, dans l'océan Indien, l'an dernier.

Une entente mondiale sur l'aviation prévoit que les proches de victimes d'accidents aériens ont deux ans pour présenter leurs poursuites.

L'avocat Sangeet Kaur Deo, qui représente dix familles, a révélé que les poursuites concernent un passager russe, un Chinois et huit Malaisiens. Les poursuites ciblent le transporteur aérien, le gouvernement, et les anciens patrons de l'agence de l'aviation civile et de la marine militaire.

M. Sangeet a dit que ses clients ont tenté de négocier avec le transporteur aérien et qu'ils ont attendu à la dernière minute pour déposer leurs poursuites, en l'absence de toute offre raisonnable.

L'avocat Yeoh Cho Kheong, qui représente les familles de deux passagers ukrainiens, a indiqué que ses clients continueront à discuter avec Malaysia Airlines, en dépit de leurs poursuites.

Toutes les poursuites réclament des sommes inconnues pour négligence et rupture de contrat, selon les avocats.

Une entente mondiale sur l'aviation stipule que les proches des passagers peuvent recevoir une compensation qui peut atteindre 175 000 $ US, mais les poursuites peuvent réclamer des sommes plus élevées.

Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, a incité les familles des passagers du vol 370 à déposer leurs poursuites avant le 8 mars, de manière à protéger leurs droits.

Il a indiqué par voie de communiqué avoir appris que le transporteur aérien a réglé moins de 60 demandes de compensation et que 169 familles ont entamé le processus final de compensation. Il n'a pas fourni plus de détails.