NOUVELLES
29/02/2016 12:43 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Wall Street baisse à l'issue d'une séance incertaine

Wall Street a baissé lundi après avoir hésité toute la séance, peinant à se décider face à une hausse du marché pétrolier, des doutes persistants à l'international et des chiffres médiocres aux Etats-Unis: le Dow Jones a perdu 0,74% et le Nasdaq 0,71%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 123,47 points à 16.516,50 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 32,52 points à 4.557,95 points.

Jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, le S&P 500, un indice élargi a reculé de 15,82 points, soit 0,81%, à 1.932,23 points.

Sans jamais enregistrer de très fortes fluctuations, la Bourse a hésité à l'ouverture, s'est redressée vers la mi-séance, puis est retombée dans le rouge.

"Il n'y a pas de facteur qui explique vraiment cet accès de faiblesse", a reconnu Michael James, de Wedbush Securities. "C'est un marché dominé par les sentiments et, dès qu'il y a eu une occasion, des investisseurs ont pris leurs bénéfices (...) après deux semaines de nette hausse".

Il remarquait que Wall Street n'avait pas suivi les cours du pétrole --qui était devenu une habitude la semaine dernière--, en nette hausse lundi face à de nouvelles mesures de relance par la banque centrale chinoise.

Ces mesures, qui consistent en un nouvel abaissement du ratio de réserves obligatoires imposé aux banques, ont semblé un temps soutenir également la Bourse et faire oublier la déception née d'une réunion ce week-end du G20 qui n'a débouché sur aucune annonce concrète.

Enfin, les investisseurs ont digéré des indicateurs américains peu enthousiasmants, dont une baisse des promesses de ventes de logements le mois dernier et une contraction inattendue de l'activité de la région de Chicago en février, mais "ces chiffres ne semblent pas avoir beaucoup d'effet", a estimé Chris Low, de FTN Financial.

"L'indice sur Chicago est médiocre mais il n'est pas aussi mauvais que lors des mois précédents et je pense que les investisseurs attendent un chiffre équivalent sur l'ensemble du pays, publié demain, pour se faire une idée", a-t-il précisé.

Le marché obligataire avançait légèrement. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 1,737% contre 1,753% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,614%, contre 2,631% précédemment.

jdy/jld/elm