NOUVELLES
29/02/2016 07:18 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Un Omanais condamné à de la prison pour insulte envers les Emirats sur WhatsApp

La Cour de sûreté de l'Etat des Emirats arabes unis a condamné lundi un Omanais à trois ans de prison pour avoir insulté les autorités émiraties sur la messagerie instantanée WhatsApp (groupe Facebook), a rapporté le quotidien local Al-Ittihad.

Saleh Mohamed Saleh al-Awaissi, 29 ans, a également été condamné à une amende de 13.600 dollars (12.425 euros).

Il a été reconnu coupable par la cour de s'être "moqué" et d'avoir "nui à la réputation" des autorités des Emirats dans un enregistrement sonore sur l'application de messagerie WhatsApp, a ajouté le journal dans son édition en ligne.

Selon Al-Ittihad, l'Omanais a également traité de "lâches les martyrs (des Emirats) au Yémen", en référence aux dizaines de militaires émiratis tués dans ce pays où ils participaient aux opérations d'une coalition militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite.

Aucun détail n'a été donné sur la manière dont les autorités émiraties ont pu voir le message envoyé par le jeune homme. Les messages envoyés sur WhatsApp sont généralement privés et adressés à leurs seuls destinataires. Mais ceux-ci ont la possibilité de s'adresser aux autorités s'ils les considèrent insultants.

Les Emirats arabes unis ont adopté fin 2014 une loi sur la cybercriminalité restrictive qui considère les insultes proférées en ligne, y compris via des messageries, comme un délit. Les peines appliquées vont d'une amende de plusieurs milliers de dollars à de la prison.

En 2015, un homme avait été condamné aux Emirats pour avoir insulté un collègue sur WhatsApp.

Les Emirats arabes unis, un riche pays pétrolier, n'ont pas été touchés par la vague de violences qui a déferlé sur plusieurs pays arabes depuis 2011, mais ont renforcé la répression contre toute dissidence et contre la mouvance islamiste.

ak/tm/iw