NOUVELLES
29/02/2016 09:24 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Syrie: les événements depuis l'entrée en vigueur de la trêve

Rappel des événements depuis l'entrée en vigueur, dans la nuit de vendredi à samedi, sur une partie du territoire syrien d'une trêve, qui semble toujours respectée malgré des incidents et des accusations de violations.

L'accord de cessation des hostilités, initié par Washington et Moscou, concerne seulement les zones de combat entre les forces du régime, appuyées par l'aviation russe, et les rebelles. Il exclut les groupes jihadistes Etat islamique (EI) et Al-Nosra, qui contrôlent plus de 50% du territoire syrien.

--SAMEDI 27 FEVRIER--

- L'accord de cessation des hostilités, sans précédent depuis le début de la guerre en 2011, entre en vigueur à 00H00 locale (vendredi 22H00 GMT).

- L'armée russe annonce la suspension, pour la journée, de toutes les sorties aériennes afin de soutenir l'accord et d'éviter toute "erreur de bombardement".

- Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des militants, le calme règne dans les provinces centrales de Homs et Hama, dans celle de Damas et dans la région d'Alep (nord). Aucun raid aérien n'est signalé contre les régions rebelles.

- Seul incident notable, la chute d'une dizaine d'obus sur quartier des Abbassides à Damas, qui est contrôlé par le régime. Une source militaire syrienne évoque des tirs par "un petit nombre de terroristes" de Douma (ville contrôlée par les rebelles) et Jobar quartier où sont aussi présents les jihadistes d'Al-Nosra.

- Le groupe de travail sur le cessez-le-feu, piloté par les Russes et les Américains, dresse un "bilan positif" de la situation. "Quelques incidents" ont été signalés mais les Nations unies ont estimé qu'"ils avaient été désamorcés" (diplomate occidental).

--DIMANCHE 28 FEVRIER--

- Des avions bombardent à l'aube six localités de la province d'Alep et une de celle de Hama (OSDH). Le directeur de l'agence de presse pro-rebelle Sahba affirme que ces raids ont été menés par des avions russes.

- Le responsable du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes accuse les insurgés d'avoir enfreint à neuf reprises l'accord, ajoutant que "de manière générale, le cessez-le-feu en Syrie (est) en train d'être mis en place".

- Riad Hijab, le coordinateur général du Haut comité des négociations (HCN), qui groupe les principaux mouvements rebelles, fait état de 24 violations avec un bilan de 29 morts dans une lettre au secrétaire général de l'ONU. L'Arabie saoudite accuse "l'aviation russe et l'aviation du régime syrien" d'avoir violé la trêve.

- Dans la soirée, l'ONU annonce qu'elle va renforcer ses opérations humanitaires pour porter assistance dans les cinq prochains jours à plus de 150.000 personnes dans des localités assiégées par l'un ou l'autre des belligérants.

--LUNDI 29 FEVRIER--

- Des rebelles tirent des roquettes sur la partie prorégime de la ville d'Alep et des avions russes bombardent une localité dans le sud de Hama, où les rebelles sont pourtant majoritaires (OSDH).

- D'autre part, dix frappes touchent la partie de la ville de Deir Ezzor (est) contrôlée par l'EI (OSDH).

- L'artillerie turque tire sur des positions de l'EI dans le nord d'Alep.

- Le secrétaire général de l'ONU estime que la trêve tient "globalement" malgré des "incidents" isolés.

- D'après l'OSDH, le nombre de morts dans les zones hors contrôle de l'EI a baissé drastiquement depuis samedi grâce à la trêve.

- Des aides humanitaires de l'ONU sont acheminées à Mouadamiyat al-Cham, ville rebelle assiégée par l'armée du régime près de Damas.

- Selon le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, la privation forcée de nourriture pourrait faire des milliers de morts dans les zones assiégées.

- Le groupe de travail chargé de surveiller la mise en oeuvre de la cessation des hostilités doit se réunir à Genève.

acm/iw