NOUVELLES
29/02/2016 03:22 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Quatre touristes français sont attaqués par des marins cambodgiens en Thaïlande

BANGKOK — Les autorités thaïlandaises ont annoncé lundi un resserrement des mesures de sécurité sur une île de l'est du pays après que quatre touristes français y aient été attaqués, dont deux femmes qui ont été violées.

Les cinq marins cambodgiens arrêtés en lien avec cette affaire ont été contraints lundi de reproduire leurs gestes sur l'île de Koh Kut, une procédure habituelle en Thaïlande.

Les cinq hommes, qui seraient tous passés aux aveux, seront accusés de viol et de complot.

Le directeur de l'hôpital où les victimes ont été conduites samedi soir dit que leur état de santé continue de s'améliorer. L'une d'elles aurait quitté l'unité des soins intensifs dimanche.

Le chef adjoint de la police de Koh Kut a dit que la criminalité y est rare, mais que les mesures de sécurité seront maintenant renforcées.

Les quatre touristes français ont été attaqués dans un centre de villégiature. Les cinq Cambodgiens les ont apparemment agressés avec des couteaux et des bâtons après avoir jeté l'ancre de leur bateau de pêche. Trois des touristes ont été grièvement blessés.

L'incident est la plus récente attaque contre des étrangers à survenir en Thaïlande. En décembre, un tribunal thaïlandais avait condamné deux migrants de la Birmanie à la peine capitale pour le meurtre d'un homme et d'une femme britanniques dont les corps avaient été retrouvés sur l'île de Koh Tao en septembre 2014. La femme avait aussi été violée.