NOUVELLES
29/02/2016 07:19 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Pakistan: Kerry salue un film sur les crimes d'honneur récompensé aux Oscars

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a profité lundi du "dialogue stratégique" entre les Etats-Unis et le Pakistan pour saluer l'Oscar du court documentaire attribué dimanche à un film pakistanais sur les crimes d'honneur, un fléau dans ce pays allié de Washington.

En recevant au département d'Etat le conseiller pakistanais aux Affaires étrangères Sartaj Aziz, John Kerry a tenu d'entrée à féliciter la réalisatrice pakistanaise Sharmeen Obaid Chinoy pour son documentaire "A Girl in the River: The Price of Forgiveness" (Une fille dans la rivière: le prix du pardon): "C'est le signe qu'un grand travail cinématographique peut éclairer un sujet qui est un défi international et y apporter un changement positif".

Le film a remporté dimanche soir un Oscar dans la catégorie documentaire court.

Il raconte l'histoire de Saba, une jeune Pakistanaise ayant survécu par miracle à un crime d'honneur après avoir été atteinte de plusieurs balles et jetée dans un sac à la rivière par son père et son oncle, mécontents de son mariage.

M. Kerry a salué "l'histoire remarquable d'une jeune femme très courageuse (...) aujourd'hui d'autant plus remarquable que le Premier ministre (Nawaz) Sharif a promis de changer la loi qui autorise de telles pratiques barbares et meurtrières".

De fait en janvier, le chef du gouvernement pakistanais s'était engagé à éradiquer les crimes d'honneur dans son pays, dans un message de félicitations à la réalisatrice qui avait été sélectionnée pour les Oscars.

Plus de 1.000 femmes sont tuées chaque année au Pakistan dans des circonstances similaires, selon Sharmeen Obaid Chinoy, qui avait été la première Pakistanaise à recevoir un Oscar en 2002 pour un autre documentaire consacré aux attaques à l'acide.

John Kerry n'a fait aucune annonce particulière mais, au côté de M. Aziz, il a demandé à Islamabad, allié des Etats-Unis et puissance nucléaire militaire déclarée depuis 1998, de réfléchir à une réduction de son arsenal, dans le contexte de sa rivalité historique avec l'Inde.

Un sommet international sur le nucléaire doit se tenir à Washington à partir du 31 mars.

nr/vog