NOUVELLES
29/02/2016 08:37 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Mulcair accuse Trudeau d'avoir manqué de respect envers des groupes autochtones

OTTAWA — Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, veut que Justin Trudeau s'excuse auprès de deux organisations autochtones qui ont été exclues des discussions à venir sur les changements climatiques à Vancouver.

Le Congrès des peuples autochtones et l'Association des femmes autochtones du Canada ont écrit au premier ministre pour lui faire savoir qu'ils n'étaient pas heureux d'être tenus à l'écart des rencontres, qui s'amorceront mercredi.

En entrevue avec La Presse Canadienne, M. Mulcair a affirmé que le fait d'ignorer ces groupes était un «affront» et il demande à M. Trudeau de s'assurer qu'ils soient invités au débat.

Il a rappelé que M. Trudeau avait promis de s'engager avec les cinq groupes autochtones reconnus à l'échelle nationale, donc qu'il n'avait aucune raison d'en exclure deux.

M. Trudeau fait aussi face aux pressions similaires des premiers ministres provinciaux à l'aube de la rencontre.

Le premier ministre manitobain Greg Selinger croit que les cinq groupes devraient participer aux discussions.