NOUVELLES
29/02/2016 07:06 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

L'Argentine et des créanciers américains concluent un accord de principe

BUENOS AIRES, Argentine — L'Argentine et un groupe de créanciers américains ont conclu une entente devant mettre fin à un différend ayant maintenu le pays d'Amérique du Sud dans les marges du marché du crédit international.

L'arbitre Daniel A. Pollack a affirmé par communiqué, lundi, que l'Argentine et un groupe de créanciers dirigé par le milliardaire Paul Singer avaient signé un «accord de principe».

L'entente, qui verrait le pays payer 4,653 milliards $ pour régler tous les litiges, doit encore être approuvée par le Congrès en Argentine.

Le différend sur la dette remonte à la crise financière de l'Argentine en 2001-2002, alors que le pays avait manqué à ses obligations sur 100 milliards $ en dettes. La plupart des créanciers avaient renégocié la dette en 2005 et 2010. Mais un groupe de créanciers dirigé par M. Singer s'était montré réfractaire et avait eu gain de cause devant les tribunaux à New York.