NOUVELLES
29/02/2016 06:37 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

L'aide alimentaire aux réfugiés syriens dans les pays limitrophes assurée pour l'année (PAM)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé lundi que des fonds "records", promis essentiellement par l'Allemagne, lui permettaient de relancer son programme complet d'aide alimentaire aux réfugiés syriens en Jordanie, au Liban, en Irak et en Egypte, désormais assuré jusqu'à la fin de l'année.

Ces dernières années, le manque de moyens avait obligé l'agence onusienne à suspendre ou à réduire drastiquement son aide aux réfugiés syriens.

Lors de la conférence de Londres sur la Syrie début février, les pays donateurs ont promis la somme "record" de 675 millions de dollars (619 millions d'euros), a annoncé le PAM, précisant que la contribution de l'Allemagne représentait 570 millions d'euros (620 millions de dollars).

"Les fonds promis vont soutenir une relance complète de l'aide alimentaire pour les réfugiés en Jordanie, au Liban, en Irak et en Egypte, à partir de mars et jusqu'à la fin de l'année", a annoncé le PAM dans un communiqué, évoquant un total de 1,8 million de personnes concernées.

"Les fonds vont aussi permettre au PAM de fournir des paniers alimentaires aux familles déplacées en Syrie, à partir d'avril et jusqu'à octobre", a précisé l'agence. Quelque 4,5 millions de personnes pourraient en bénéficier.

"La réponse sans précédent" à l'appel de fonds "aidera à sauver la vie des personnes les plus vulnérables en Syrie et dans la région", a-t-elle ajouté, précisant que les fonds financeraient les repas dans les écoles et d'autres activités destinées à "aider à restaurer l'espoir dans un avenir meilleur pour les millions de personnes affectées par la crise".

Au total, plus de dix milliards de dollars avaient été promis à Londres pour aider les millions de Syriens épuisés par la guerre et tenter d'endiguer la crise des réfugiés qui menace de déstabiliser les pays d'accueil: 5,6 milliards de dollars doivent être versés en 2016 et 5,1 d'ici 2020.

Parti en mars 2011 de manifestations pacifiques contre le régime de Bachar al-Assad, le conflit syrien a fait plus de 260.000 morts et provoqué une crise humanitaire majeure avec 13,5 millions de personnes en situation de vulnérabilité ou déplacées en Syrie et 4,6 millions de réfugiés, dans les pays limitrophes et au-delà.

fcc/ljm/ger