NOUVELLES
29/02/2016 06:57 EST | Actualisé 01/03/2017 00:12 EST

Dette: accord de principe entre l'Argentine et les fonds "vautours" (médiateur)

L'Argentine a accepté de payer la somme totale de 4,6 milliards de dollars aux fonds "vautours" pour mettre un terme à la longue bataille engagée après la faillite du pays en 2001, a annoncé lundi le médiateur en charge du dossier.

"C'est un pas de géant dans ce long contentieux mais ce n'est pas l'étape finale", a indiqué Daniel Pollack dans un communiqué, précisant que le Congrès argentin devait approuver l'accord et abroger une loi qui prohibait tout paiement des fonds vautours.

Depuis près de dix ans, les fonds NML et Aurelius menaient la bataille devant les tribunaux américains pour réclamer le remboursement intégral de titres de dette argentine rachetés à prix cassés après le défaut de paiement du pays en 2001.

La justice américaine leur avait donné raison en 2012 avant d'intensifier sa pression sur l'Argentine en lui interdisant de payer les créanciers plus conciliants ayant accepté une décote de 70% tant que ces fonds procéduriers n'avaient pas été remboursés.

Après des années de blocage, le nouveau gouvernement de centre-droit argentin a mis sur la table début février une offre de compromis prévoyant de rembourser 6,5 milliards de dollars sur les 9 milliards détenus par l'ensemble des fonds procéduriers.

Après plusieurs semaines d'intense négociation, l'Argentine est donc parvenue à trouver un accord avec les quatre fonds d'investissement -dont NML et Aurelius- qui faisaient de la résistance mais ont finalement accepté une décote de 25%.

Pour effectuer ce paiement, l'Argentine "envisage" de retourner sur les marchés financiers pour lever de l'argent, a indiqué le médiateur dans son communiqué.

Cet accord pourra également permettre à l'Argentine de reprendre le paiement de ses autres créanciers qui avaient accepté une décote plus importante de 70% lors de deux restructurations de dette en 2005 et 2010.

mar-jt/jld/sha