NOUVELLES
28/02/2016 02:21 EST | Actualisé 28/02/2017 00:12 EST

Syrie: Moscou fait état de bombardements de groupe opérant depuis la Turquie

L'armée russe a annoncé dimanche que des groupes armés avaient attaqué une ville du nord de la Syrie à partir du territoire turc, précisant qu'elle avait demandé des explications aux Etats-Unis.

"Dans la nuit du 27 au 28 février, le centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a reçu des informations sur une attaque à partir du territoire turc contre la ville syrienne de Tall Abyad par des unités armées utilisant de l'artillerie avec intensité", a déclaré un responsable, le général Sergueï Kouralenko.

"Ceci a été vérifié et confirmé par plusieurs canaux dont les représentants des Forces syriennes démocratiques," a ajouté le responsable qui s'exprimait de la base aérienne de Hmeimim.

Les Forces démocratiques syriennes sont une alliance arabo-kurde formée par des groupes soutenus par Washington.

"Le centre russe a demandé une explication au Centre américain pour la réconciliation qui est basé à Amman", a ajouté Kouralenko qui a insisté sur le fait que la Turquie appartenait à cette coalition.

Des raids ont visé dimanche à l'aube sept villages du nord et du centre de la Syrie sans que ces incidents ne remettent en cause la trêve entrée en vigueur samedi, avait indiqué auparavant l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Des avions, dont on ignore s'ils sont russes ou syriens, ont bombardé des localités des provinces d'Alep (nord) et Hama (centre) selon l'OSDH, qui n'était pas en mesure d'indiquer si les villages visés étaient inclus ou non dans l'accord de cessez-le-feu.

La cessation des hostilités, dont sont exclus les groupes jihadistes comme Al-Nosra ou l'organisation Etat islamique (EI), qui contrôlent plus de 50% du territoire, semblait être globalement respectée dimanche au deuxième jour de son entrée en vigueur, selon des correspondants de l'AFP en Syrie.

mjg-as/jh/pt