NOUVELLES
28/02/2016 04:56 EST | Actualisé 28/02/2017 00:12 EST

Résultats mitigés pour Dubreuil et Boisvert-Lacroix aux Mondiaux de sprint

Laurent Dubreuil et Alex Boisvert-Lacroix ont terminé 16e et 18e respectivement des Championnats du monde par distance en sprint présentés à Séoul en Corée du Sud.

Après avoir exécuté deux 500 m et deux 100 m en deux jours, à Séoul, en Corée du Sud, la fatigue et le « manque de jambes » auront eu raison des Québécois.

Laurent Dubreuil a obtenu le meilleur résultat du Canada en terminant 16e, loin de son objectif de départ. Déçu, le patineur tourne la page sur ce weekend difficile.

« Mon objectif de finir dans le top-8 était ambitieux vu que je n'avais pas eu de bonnes jambes au 1000 m récemment. Ça prenait vraiment de bons 500 m pour le faire et je ne les ai pas eus. C'est la quatrième année de suite que je fais cette compétition et c'est mon pire résultat. Le seul positif, c'est que lorsque je ne l'ai vraiment pas et que j'enchaîne les courses moyennes à mauvaises, je suis quand même 16e au monde et pas 48e. Je n'étais pas compétitif avec les meilleurs, mais je n'ai pas fini dernier. »

En terminant dans les 16 premiers, l'athlète de Lévis a qualifié une place pour le Canada pour l'an prochain. Heureux de cette nouvelle, Dubreuil croit tout de même qu'il aurait pu faire mieux étant donné qu'il a atteint huit fois le top-10 en dix courses au 500 m sur le circuit de la Coupe du monde cette saison.

« C'était vraiment juste une mauvaise fin de semaine. Il n'y a pas beaucoup de moments dans l'année où nous faisons ces deux distances dans la même journée. Je ne peux pas dire que c'était un manque d'expérience », a ajouté Dubreuil qui en est à ses dixièmes Championnats du monde junior et senior.

Alex Boisvert-Lacroix, 18e, était quant à lui plutôt satisfait de son résultat. Arrivé en Corée du Sud sans attentes par rapport au classement, il avait seulement en tête de prendre de l'expérience.

« Je n'avais aucune idée à quoi m'attendre. C'était la première fois que je faisais la formule de quatre courses en deux jours et je suis très satisfait de mon expérience malgré que ce fût très douloureux. Il n'y a pas un gars en avant de moi que j'étais vraiment surpris qu'il me batte. J'aurais pu en dépasser deux ou trois, mais je me retrouve dans le classement où je me voyais. »

Même si le concept lui était peu familier, Boisvert-Lacroix s'attendait à ressentir un aussi grand épuisement à la fin de l'événement. « Je m'étais préparé à ce que ce soit difficile et se l'était autant que je pensais. Ce n'était pas seulement la fatigue du week-end, mais aussi de toute ma saison, ma plus grosse à vie sur la route. C'est assez intense comme fin de saison, mais je choisis mes défis et je trouve que c'est une très belle expérience. »

Premier du classement provisoire samedi, le Russe Pavel Kulizhnikov a été sacré grand vainqueur au terme de cette compétition après avoir terminé premier au deux 500 m et deuxième au deux 1000 m. Les Pays-Bas ont réussi un doublé avec deux de ses représentants sur la deuxième et troisième marche du podium, Kjeld Nuis et Kai Verbij.

Alexandre St-Jean, Alex Boisvert-Lacroix et Laurent Dubreuil reprendront la route dès vendredi direction Heerenveen, aux Pays-Bas, pour la finale des Coupes du monde sur longue piste qui aura lieu du 11 au 13 mars.