NOUVELLES
27/02/2016 21:50 EST | Actualisé 27/02/2017 00:12 EST

Iran/législatives: les réformateurs sur le point de remporter les 30 sièges de Téhéran (TV)

La liste "Espoir" des réformateurs et modérés, partisans du président Hassan Rohani, est sur le point de remporter la totalité des 30 sièges de Téhéran sur des résultats quasi définitifs portant sur près de 90% des voix exprimées, selon la télévision d'Etat.

Le chef de liste des conservateurs, Gholam-Ali Hadad-Adel arrive en 31ème position et serait donc battu à l'issue des élections législatives de vendredi.

En tête de liste des candidats certains d'être élus, figurent Mohammad Reza Aref (réformateur) et Ali Motahari (modéré), avec respectivement près de 1,3 million et plus de 1,1 million de voix. Ces résultats portent sur le décompte de plus 2,6 millions de bulletins sur un total de 2,9 millions d'électeurs à Téhéran.

Les réformateurs avaient inclus dans leur liste trois conservateurs modérés, dont M. Motahari, tous élus.

La liste des réformateurs et des modérés à Téhéran était menée par Mohammad Reza Aref, ancien candidat réformateur à la présidentielle de 2013, qui s'était retiré en faveur du candidat modéré Hassan Rohani, lui permettant d'être élu dès le premier tour.

Dans les reste du pays, les réformateurs/modérés et les conservateurs se partagent les voix avec des candidats indépendants qui ne figuraient sur aucune des deux listes principales, selon des résultats partiels.

Mais la victoire de la liste "Espoir" dans la capitale iranienne est un coup de pouce déterminant pour les partisans du président Rohani qui seront nettement plus représentés dans le prochain Parlement, jusqu'alors dominé par les conservateurs. La chambre compte 290 députés.

Hassan Rohani espère pouvoir obtenir une majorité de députés pour pouvoir poursuivre sa politique d'ouverture.

Il mise sur l'avancée majeure qu'a été l'accord nucléaire conclu en juillet 2015 avec les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien et qui a permis à l'Iran de sortir de l'isolement.

Les résultats définitifs pour l'ensemble du pays, qui devront être confirmés par le puissant Conseil des gardiens de la constitution (conservateur), ne sont pas attendus avant lundi ou mardi.

sgh-stb/hj