NOUVELLES
28/02/2016 06:38 EST | Actualisé 28/02/2017 00:12 EST

Coupe du monde: Gagnon l'emporte à Soldeu dans l'ombre de la communicante Vonn

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon a signé la deuxième victoire de sa carrière en Coupe du monde de ski alpin dimanche, lors du super-combiné de Soldeu (Andorre), dans l'ombre de la star Lindsey Vonn, 13e malgré une fracture de fatigue au genou gauche.

C'est en effet vers l'Américaine, sortie à quelques portes de l'arrivée et évacuée sur civière lors du super-G la veille, que tous les regards étaient tournés. Et Vonn, excellente communicante, a parfaitement su entretenir le suspense sur les réseaux sociaux.

Samedi soir, elle postait une photo de son genou recouvert d'une poche de glace, expliquant souffrir d'une "fracture de fatigue". "Je vais attendre et je verrai comment je me sens demain, pour savoir si je participe à la course", poursuivait-elle.

Dimanche matin, c'est la vidéo d'une ponction réalisée sur son genou qui venait raviver les spéculations: "Mon genou a été drainé plusieurs fois et je me sens un peu mieux. Je vais monter au sommet de la montagne et voir comment je me sens", légendait-elle.

Pas trop mal, apparemment, à en juger par le meilleur temps (57:04) claqué lors de la manche de super-G, dimanche.

- 'Je suis une battante' -

"Je suis une battante! Tout le monde pense que c'était juste du drame et de la comédie, mais c'est faux. J'ai des douleurs, mais je peux quand même me battre", a expliqué la skieuse de Vail après la course.

Partie sous la neige, elle a bétonné son slalom pour finir à la 13e place et creuser son avance en tête de la Coupe du monde, profitant de la sortie de la Suissesse Lara Gut entre les piquets serrés.

Car dans la course au gros globe de cristal, c'est elle qui réalise la bonne affaire du jour: elle prend 28 points d'avance au général, à huit courses du terme de la saison.

Avant le prochain rendez-vous en slalom géant à Jasna (Slovaquie) samedi, l'Américaine doit passer une IRM lundi pour évaluer l'ampleur de sa blessure. Gageons que les réseaux sociaux seront rapidement informés du résultat.

Dimanche, la neige s'est remise à tomber pour la manche de slalom, favorisant les techniciennes, d'autant plus que le super-G avait été raccourci en matinée.

Une aubaine pour les spécialistes des disciplines techniques et les premières à s'élancer.

A ce jeu, c'est la Canadienne Marie-Michèle Gagnon, partie 18e, qui s'est imposée, pour la deuxième victoire de sa carrière en super-combiné, après Zauchensee en janvier 2014.

La Suissesse Wendy Holdener, partie 6e, a pris la 2e place, son second podium en une semaine, après sa première place dans le slalom parallèle de Stockholm mardi.

Anne-Sophie Barthet, 3e, a elle décroché le premier podium de sa carrière en Coupe du monde.

pel/tba