DIVERTISSEMENT
27/02/2016 05:34 EST | Actualisé 27/02/2016 06:17 EST

Les 5 livres à lire pendant la relâche

Coutoisie

Mais que lire pendant la semaine de la relâche? Un petit tour dans les librairies et vous verrez qu’il y a l’embarras du choix en matière de lecture. Alors, suivez les conseils du Huffington Post Québec.

1 – CITY OF FIRE

C’est le livre événement de l’année qui a valu à son jeune auteur jusque-là inconnu, Garth Risk Hallberg, de recevoir la somme record de deux millions de dollars pour l’édition américaine de ce pavé de plus de 900 pages. Encensé par les critiques dès sa sortie, ce premier roman dépeint la faune new-yorkaise des années 1970 piégée entre la criminalité endémique et la montée du chômage.

City of Fire – Risk Hallberg – Éditions Plon – 960 pages – 36,95 $.

2 – UN CHEVAL ENTRE DANS UN BAR

Avec ce titre énigmatique, le grand David Grossman (prix Medicis étranger 2011 pour le poignant La femme fuyant l’annonce) livre une œuvre étrange peuplée de fantômes et de clowns tristes. Trois ans après la publication de Tombé hors du temps, consacré à son fils mort en 2006 pendant la guerre du Liban, l’auteur israélien met en scène un chétif humoriste aux blagues douteuses. Il se produit tous les soirs sur la scène d’un bar miteux de la banlieue anonyme de Tel-Aviv. Le monologue parfois salace du bouffon provoque, agace, choque et amuse le public, en premier lieu un juge présent dans l’assistance qui continue en secret à parler à sa femme décédée.

Un cheval entre dans un bar – David Grossman – Éditions du Seul – 240 pages – 29,95 $.

3 – DE SAINT-DENYS GARNEAU

Michel Biron, professeur de littérature québécoise, consacre une biographie au fascinant poète, Hector De Saint-Denys Garneau. L’auteur revient sur la vie de cet homme mort prématurément à 31 ans et qui n’a écrit qu’un seul recueil de poèmes publié en 1937 sous le titre Regards et jeux dans l'espace. À travers les pages de Biron, le lecteur découvrira un homme en avance sur son temps en quête d’un idéal intérieur radical. Incompris de son vivant, l’artiste mourra seul et reclus.

De Saint-Denys Garneau – Michel Biron – Éditions Boréal – 450 pages – 34,95 $.

4 – ÉCOUTE LE CHANT DU VENT SUIVI DE FLIPPER, 1973

Trente-sept ans après leur publication, les deux premiers bouquins du Japonais Haruki Murakami sont enfin réunis et disponibles en français. Considérés par l’auteur nippon comme ses «romans de cuisine», il les a écrits à l’époque des années 1970 où il était patron d’un coffee shop, ces deux hallucinants opus mélangent allègrement réalité et onirisme dans un flot de mots et d’expressions surréalistes dont lui seul a le secret. Situé dans un Tokyo désenchanté, un jeune homme en marge de la société narre son quotidien fait de déceptions et de rencontres anonymes.

Écoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973 – Haruki Murakami – Éditions Belfond – 300 pages – 26,95 $.

5 – UNE COLÈRE NOIRE: LETTRE À MON FILS

Sous la forme d’une longue correspondance destinée à son fils adolescent, l’Afro-américain Ta-Nehisi Coates, journaliste à The Atlantic, décrit la condition des Noirs aux États-Unis. Et le portrait n’est pas très reluisant. «Je te le dis: cette question - comment vivre avec un corps noir dans un pays perdu dans le Rêve - est la question de toute ma vie», écrit le père à son garçon. Passant de la rage à la colère, l’essai, préfacé par l’écrivain Alain Mabanckou, est une charge impitoyable sur le racisme et la violence de la société américaine dont les noirs sont les premières victimes, et ce malgré les nombreuses luttes pour les droits civiques.

Une colère noire: lettre à mon fils – Ta-Nehisi Coates – Éditions Autrement – 208 pages – 26,95 $.

Galerie photo Les 5 livres à lire pendant la relâche Voyez les images