NOUVELLES
25/02/2016 02:52 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Une Malaisienne intente une poursuite de 7,6M$US pour la disparition du vol 370

KUALA LUMPUR, Malaisie — Une Malaisienne dont le mari se trouvait à bord du vol 370 qui s'est volatilisé en mars 2014 a intenté jeudi une poursuite de 7,6 millions $ US au transporteur aérien Malaysia Airlines et au gouvernement malaisien.

Des avocats préviennent que les poursuites risquent de se multiplier au cours des prochains jours, avant l'expiration du délai de prescription de deux ans défini par un accord international.

Le Boeing 777 et les 239 personnes qui se trouvaient à bord est tout simplement disparu après avoir mystérieusement dévié de sa trajectoire lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin le 8 mars 2014. Les recherches se poursuivent dans le sud de l'océan Indien.

L'avocat Shailender Bhar a expliqué que sa cliente K. Sri Dev, ses deux jeunes enfants et ses beaux-parents ont intenté devant un tribunal de Kuala Lumpur une poursuite pour négligence et bris de contrat par le transporteur aérien et des agences gouvernementales.

La poursuite cible aussi le ministère de l'Immigration, l'agence d'aviation civile et l'armée de l'air malaisienne pour avoir perdu la trace de l'appareil.

M. Bhar a expliqué à l'Associated Press que ses clients espèrent obtenir des réponses devant la justice, puisque l'enquête semble piétiner.

Une femme installée en Australie, Jennifer Chong, dont le mari se trouvait à bord du vol, a déposé une poursuite similaire dans ce pays la semaine dernière, en accusant le transporteur aérien de négligence relativement à la sécurité des passagers.

L'avocat Arunan Selvaraj, qui prétend représenter les proches de 15 passagers, prévoit présenter des poursuites la semaine prochaine. Il a dit que certaines familles essaient de s'entendre avec le transporteur aérien, mais que l'approche de l'échéance du délai de prescription fait grimper la pression.

Une pièce du Boeing 777 a été retrouvée en juillet dernier sur l'île de la Réunion. Les fouilles actuelles devraient se terminer en juin ou en juillet.