NOUVELLES
25/02/2016 06:35 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Qui restera à Montréal et qui partira?

Avec les défaites qui s'accumulent au compteur du Canadien, malgré la belle victoire mercredi à Washington, il faudra s'attendre à une liquidation d'inventaire d'ici le 29 février, la date limite des transactions dans la LNH.

Un texte de Diane Sauvé

Si Marc Bergevin s'est abstenu des grands coups de théâtre jusqu'ici, oubliez les tragédies grecques d'ici le jour J.

Le CH pourrait donc être tenté d'écouler les joueurs qui ne figurent pas dans les plans de l'équipe et qui deviendront autonomes à la fin de la saison.

« Il faut s'attendre à ce que le CH veuille monnayer ses joueurs en fin de contrat pour ne pas perdre tous ses actifs après le 1er juillet », estime Martin Leclec.

Pensez, par exemple, aux attaquants Dale Weise et Tomas Fleischmann. Le défenseur Tom Gilbert aurait aussi représenté un bel appât, mais une blessure au genou gauche, qui a mis fin à sa saison vendredi dernier, a contrecarré les plans du DG.

« Gilbert est probablement le plus convoité, affirmait Martin Leclerc avant la blessure du 77. C'est un défenseur droitier, bon physique, expérimenté, capable de jouer 17-18 minutes. Il peut ajouter de la profondeur. Weise est un joueur de quatrième trio capable de contribuer offensivement et qui a augmenté sa valeur avec le CH. »

Dale Weise peut rendre de fiers services en séries. Il compte 10 points en 28 matchs printaniers avec le Canadien. Fleischmann ne coûte pas cher (750 000 $).

Marc Bergevin a insisté sur une chose en janvier dernier : pas question de sacrifier l'avenir de l'équipe. En cédant ses joueurs en fin de contrat, le CH allègerait non seulement sa masse salariale, mais ferait aussi de la place aux jeunes talents de la Ligue américaine afin qu'ils prennent l'expérience nécessaire en vue de la prochaine saison.

L'attaque, toujours un problème

Par ailleurs, le Canadien devra un jour ou l'autre colmater sa brèche à l'attaque. Rien de pire que l'absence de son gardien étoile pour constater ce besoin criant.

L'ailier droit de premier plan et le centre de premier trio devraient figurer parmi les priorités sur la liste d'épicerie du Canadien. Mais ce n'est pas tout, Andrei Markov se fait vieux et il faudra trouver une relève éventuellement.

« Il faut entourer les meilleurs joueurs. En ce sens, il faut trouver un centre pour Max Pacioretty. Quelqu'un qui a du leadership, qui a gagné la coupe et a encore du hockey à offrir, soutient Dany Dubé. Quelqu'un capable de garder sa touche offensive même quand le jeu se resserre.

« Le besoin perdure. Imaginez, Saku Koivu était un bon deuxième centre. »

« Il faut tenter de changer la dynamique de la ligne de centre qui fait foi de tout offensivement et défensivement, ajoute l'analyste. En ce sens, si l'occasion est bonne, David Desharnais, Lars Eller et Torrey Mitchell pourraient s'avérer des monnaies d'échange. »

Cela dit, il serait surprenant de voir le directeur général du CH porter le grand coup d'ici le 29 février. Il y aura plus de choix et plus d'équipes disposées à négocier en fin de saison.

« Ce n'est pas la bonne période. Il y a un paquet d'équipes qui ne sont pas prêtes à faire des affaires », croit Martin Leclerc.

« Il ne serait pas impossible que le Canadien choisisse d'échanger son premier choix au repêchage, prétend Dany Dubé. Plusieurs équipes voudront réduire leur masse salariale avec un plafond salarial appelé à baisser la saison prochaine.

« Il pourrait donc y avoir un mouvement de personnel forcé des équipes. Une occasion pour Bergevin d'aller chercher un défenseur ou un centre qui aura un impact immédiat sur son club. Mais encore faut-il que le Tricolore y croie.

« La fameuse fenêtre vers le St-Graal est là et le CH ne peut pas penser à long terme », conclut Dany Dubé.

Donc, la saga du Canadien se poursuivra jusqu'en juillet.

Martin Leclerc

Liste d'emplettes
Deuxième gardien

Ailier droit de premier plan

Centre de premier plan

En solde
Dale Weise
Meubles qui restent
Carey Price

Max Pacioretty

Transaction majeure?
Pas de transaction majeure le 29 février. Ce n'est pas la bonne période. Il y a un paquet d'équipes qui ne sont pas prêtes à faire des affaires.

Dany Dubé

Liste d'emplettes
Centre de premier plan

Défenseur en relève à Markov

En solde
Dale Weise

Tomas Fleischmann

David Desharnais, Lars Eller et Torrey Mitchell pourraient s'avérer de bonnes monnaies d'échange.

Meubles qui restent
Les jeunes et le noyau : Pateryn, Beaulieu, Condon, Byron, Barberio, Galchenyuk, Gallagher, Plekanec, Petry, Pacioretty, Price, Subban,
Transaction majeure?
Je ne m'attends pas à un coup fumant de Marc Bergevin d'ici le 29 février. Plus tard? Oui.