NOUVELLES
25/02/2016 08:09 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Présidence Fifa - L'Afrique réitère son soutien au Cheikh Salman

"Je m'attends à ce que les fédérations africaines votent pour le Cheikh Salman", a affirmé Suketu Patel, premier vice-président de la Confédération africaine de football, jeudi lors d'une conférence de presse, à la veille de l'élection à la présidence de la Fifa.

"Nous avons discuté de deux sujets, les réformes de la Fifa et les candidats à l'élection, nous soutenons le Cheikh Salman, nous pensons qu'il est la personne qui s'intéressera à nos préoccupations", a expliqué Patel à l'issue d'une réunion à Zurich des fédérations africaines (53 présentes en Suisse sur 54).

La CAF avait déjà annoncé son soutien au Bahreïni début février, mais le Soudan du Sud avait dans la foulée annoncé qu'il ne respecterait pas cette consigne et soutiendrait l'autre grand favori à l'élection, l'Italo-Suisse Gianni Infantino.

"Je m'attends à ce que les 53 votent pour le Cheikh Salman, a encore affirmé Patel. De ce que nous avons appris des fédérations de toutes les zones en Afrique, je pense qu'il s'agira d'un (vote en) bloc. C'est cela la clé, 53 ou 50 votes n'a pas grande importance."

Outre Infantino et le Cheikh Salman, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, compagnon de cellule de Nelson Mandela, le Français Jérôme Champagne, ex-secrétaire général adjoint de la Fifa, et le Prince jordanien Ali sont candidats à la présidence de la Fifa.

Les votants sont les 209 fédérations de football nationales membres de la Fifa. L'Afrique (54) dispose du plus gros réservoir de voix au Congrès de la Fédération internationale devant l'UEFA (53, Gibraltar n'étant pas reconnu par la Fifa), l'Asie (46), la Concacaf (Amérique du nord, centrale et Caraïbes, soit 35 voix), l'Océanie (11) et l'Amérique du Sud (10).

mich-cda/pgr/mca