NOUVELLES
25/02/2016 01:09 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Nigeria: L'armée dit avoir déjoué un attentat contre un camp de déplacés

L'armée nigériane a déclaré avoir déjoué une attaque du groupe islamiste Boko Haram contre le camp de déplacés de Dikwa (nord-est), déjà théâtre d'un double attentat-suicide meurtrier ce mois-ci.

"Tout indique que les terroristes avaient prévu de semer le chaos dans le camp de déplacés situé à Dikwa", a déclaré le colonel Sani Usman, porte-parole de l'armée, dans un communiqué publié mercredi soir.

Selon le colonel Usman, 26 islamistes ont été tués au cours de l'opération et des armes ont été saisies, notamment des canons anti-aériens et des explosifs.

Un soldat et un milicien ont été tués et trois soldats et quatre civils ont été blessés, a-t-il ajouté.

La ville de Dikwa est située à environ 90 km de Maiduguri, plus grande ville du nord-est du Nigeria et ancien fief de Boko Haram. Un double attentat-suicide mené par deux jeunes femmes avait fait au moins 58 morts dans ce camp le 9 février.

Au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique --avec 170 millions d'habitants--, l'insurrection islamiste a fait plus de 17.000 morts en six ans.

Le président Muhammadu Buhari, élu l'année dernière, a promis de mettre un terme aux violences. Il a affirmé en décembre que Boko Haram était "techniquement" vaincu. Mais plusieurs attaques ont eu lieu depuis.

joa/cdc/jlb