NOUVELLES
25/02/2016 11:31 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

La LCF s'attaque au dopage

La Ligue canadienne de football punira plus sévèrement les joueurs universitaires pris en flagrant délit de dopage.

Les athlètes qui auront échoué à un contrôle selon les standards du Programme canadien antidopage (PCA) ou reconnus coupables d'utilisation d'une substance interdite en vertu de la politique antidopage de la LCF verront leur admissibilité au repêchage être reportée d'un an.

La même règle s'appliquera aux autres joueurs inadmissibles au repêchage de la LCF.

« Nous prenons ces importantes mesures aujourd'hui pour nous assurer qu'il y ait des règles équitables pour tous les athlètes qui se joignent à la LCF », a indiqué le commissaire de la LCF, Jeffrey L. Orridge.

« Nous prenons très au sérieux la santé et la sécurité de nos membres, et nous souhaitons ardemment poursuivre les discussions », a mentionné le président de l'Association des joueurs de la Ligue canadienne, Scott Flory. Une politique visant à prévenir et à décourager l'utilisation de drogues améliorant la performance est considérée comme l'une des composantes essentielles de la santé et de la sécurité des joueurs. »