NOUVELLES
25/02/2016 11:39 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

L'enseignement supérieur sera gratuit pour certaines familles ontariennes

TORONTO — Les étudiants de familles qui déclarent des revenus de 50 000 $ ou moins pourront être exemptés des droits de scolarité au collège et à l'université en Ontario, mais les prix des cigarettes, du vin, de l'essence et du chauffage augmenteront dans cette province.

Le gouvernement ontarien a déposé jeudi un budget qui prévoit par ailleurs un déficit moins important que prévu pour 2015-16 — 5,7 milliards $ plutôt que 7,5 milliards $, grâce à une saine gestion et à la lutte contre le travail au noir.

Le déficit pour l'année suivante devrait atteindre 4,6 milliards $, et il devrait être complètement résorbé en 2017-2018, comme l'avaient promis les libéraux de Kathleen Wynne.

Par ailleurs, la dette nette de la province franchira le seuil psychologique de 300 milliards $: elle atteindra 308 milliards $ en 2016-2017, a indiqué le ministre des Finances, Charles Sousa. L'Ontario est l'État fédéré le plus endetté de la planète. Les seuls paiements sur les intérêts de la dette passeront de 11,8 milliards $ cette année à 13,1 milliards $ d'ici 2018-19.

Pour réduire et éliminer les déficits, le gouvernement libéral compte notamment sur la «bourse du carbone» mise sur pied par le Québec et la Californie. Le ministre Sousa s'attend à des recettes de 1,9 milliard $ en 2017, soit plus que les estimations, qui se chiffraient l'an dernier à 1,3 milliard $.

Le budget prévoit aussi une hausse de 3,00 $ la cartouche de cigarettes, dès vendredi, puis des hausses indexées à l'inflation au cours des cinq prochaines années.

Par ailleurs, les droits de scolarité au collège et à l'université seront éliminés pour les familles aux revenus de 50 000 $ ou moins. Plus de la moitié des étudiants de familles aux revenus de 83 000 $ ou moins — surtout ceux qui vivent à l'extérieur du foyer, en fait — recevront aussi une bourse non remboursable.