NOUVELLES
25/02/2016 08:53 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

L'autorité financière allemande renonce à poursuivre Deutsche Bank dans plusieurs affaires

La Bafin, l'autorité financière allemande, a achevé une vaste enquête sur le groupe bancaire allemand Deutsche Bank et n'a pas l'intention d'engager de poursuites contre lui pour son rôle dans plusieurs affaires de fraudes présumées, a-t-on appris jeudi.

Le gendarme allemand de la finance a informé Deutsche Bank de la fin de ses investigations et "ne voit pas le besoin d'engager des actions supplémentaires contre la banque ou des membres actuels et anciens du directoire à l'issue de cet audit spécial", a annoncé le groupe dans un communiqué.

La Bafin a justifié cette décision "par les changements déjà opérés et les autres mesures prises ou planifiées par la banque", détaille le communiqué.

Ces investigations portaient sur le rôle de Deutsche Bank dans plusieurs affaires, allant de soupçons de manipulations du marché des métaux précieux et des taux interbancaires, à un vieux litige avec la banque italienne Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS) concernant des opérations sur produits dérivés remontant à 2009, a précisé Deutsche Bank.

Contacté par l'AFP, la Bafin a confirmé avoir achevé son enquête sans donner davantage de détails.

Cette décision ne signe toutefois pas la fin des démêlés de Deutsche Bank avec la justice. Son nom est toujours cité dans plus de 6.000 litiges en tous genres dans le monde, qui la contraignent trimestre après trimestre à passer des milliards d'euros de provisions pour risques.

En 2015, la banque a publié une perte gigantesque de 7 milliards d'euros, en partie du fait de ces provisions, conjuguées à d'importantes charges de restructuration.

La résolution des litiges est l'une des priorités du nouveau patron de la banque, le Britannique John Cryan, arrivé aux commandes du groupe en mai 2015. M. Cryan a récemment promis de s'engager personnellement pour solder rapidement ces affaires.

bt/cfe/cr