NOUVELLES
24/02/2016 22:41 EST | Actualisé 24/02/2017 00:12 EST

L'Australie annonce une importante rallonge de son budget de Défense

L'Australie a annoncé jeudi une importante rallonge de ses dépenses militaires pendant la décennie à venir, notamment pour faire face à des enjeux géopolitiques "élevés" en Asie-Pacifique.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a présenté jeudi un nouveau "Livre blanc" de la Défense impliquant une rallonge de 29,9 milliards de dollars australiens (19,4 milliards d'euros) du budget de la Défense sur les dix années à venir.

"Ce sont des moments cruciaux. Les enjeux sont élevés", a déclaré le chef du gouvernement, avertissant qu'une importante militarisation allait intervenir dans les deux décennies qui viennent dans la région indo-pacifique, qui hébergerait "la moitié des sous-marins et des avions de combat au monde".

"Nous serions préoccupés si la course à l'influence et la croissance des capacités militaires devait générer de l'instabilité et menacer les intérêts australiens, que ce soit en mer de Chine méridionale, sur la péninsule coréenne ou ailleurs", a-t-il dit.

Le "Livre blanc" prévoit que le budget de la Défense passe de 32,3 milliards de dollars australiens en 2016-2017 à 58,7 milliards en 2025-2026, pour un montant total sur dix ans de 447,6 milliards.

Ce nouveau plan prévoit que le budget de la Défense atteigne lors de l'exercice 2020-2021 le seuil symbolique de 2% du PIB du pays.

"Nous avons un intérêt particulier, fort et vital au maintien de la paix, de la stabilité et au respect de l'Etat de droit", a-t-il poursuivi. "Les décisions que nous prenons aujourd'hui auront un effet sur nos capacités et perspectives de défense pendant des décennies."

Le "Livre blanc" prévoit environ 195 milliards de dollars australiens de "nouveaux investissements dans les capacités de défense".

L'Australie compte notamment doubler sa flotte de sous-marins pour la porter à 24 bâtiments.

Le groupe français spécialiste du naval de défense DCNS, l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) et le gouvernement japonais sont sur les rangs pour décroncher un contrat de 50 milliards de dollars australiens (31,6 milliards d'euros) portant sur la construction de sous-marins de nouvelle génération pour remplacer la flotte Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité.

Le gouvernement australien veut également se doter de trois nouveaux destroyers, de neuf nouvelles frégates, de 12 patrouilleurs ou encore de 72 chasseurs F-35. Environ 2.500 postes seront créés pour porter l'effectif total de la Défense à 62.400 personnes.

L'Australie est également engagée dans la coalition emmenée par les Etats-Unis contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak.

grk-jac/ev/ros

THYSSENKRUPP

THALES