NOUVELLES
25/02/2016 02:28 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Galileo: l'Europe donne un coup d'accélérateur

La Commission européenne a décidé d'accélérer le déploiement de son système de navigation Galileo en prévoyant le lancement de deux nouveaux satellites en mai 2016 depuis la Guyane française, a annoncé jeudi la société Arianespace.

Il s'agira du 13è et du 14è satellites de la constellation Galileo qui vise à doter l'Europe d'un système mondial de navigation par satellites, sous contrôle civil.

La société allemande OHB qui construit ces deux satellites a "confirmé leur disponibilité", ce qui permet de prévoir leur lancement par une fusée Soyouz dès le printemps, explique Arianespace.

Ce tir précèdera le lancement de quatre satellites Galileo par une Ariane 5 au quatrième trimestre 2016.

Si tout se passe bien, six nouveaux satellites seront ainsi déployés en 2016, portant à 18 le nombre total de satellites de la constellation.

Décidé au début des années 2000, le programme Galileo a accumulé au fil des ans les retards pour des raisons diverses et les coûts se sont alourdis.

Mais l'Europe espère que dès fin 2016, Galileo sera en mesure de rendre ses premiers services aux utilisateurs, en apportant un plus par rapport à ceux offerts par le GPS (Global Positioning System) américain- les deux systèmes étant compatibles.

La constellation Galileo devrait être totalement opérationnelle en 2020.

Avec cette nouvelle mission, Arianespace prévoit désormais 12 lancements en 2016 depuis le Centre Spatial Guyanais.

pcm/fmi/nm