NOUVELLES
25/02/2016 07:07 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Fifa: la Conmebol va se retourner contre son ex-président Eugenio Figueredo

La Conmebol attaquera au civil son ex-président, l'Uruguayen Eugenio Figueredo, impliqué dans le scandale de corruption autour de la Fifa, estimant avoir subi un préjudice, a annoncé à l'AFP l'avocat de la confédération sud-américaine de football.

"La Conmebol comme institution a subi un préjudice en raison des agissements de l'ex-président Eugenio Figueredo", a expliqué Diego Camano, qui représente la Conmebol devant la justice uruguayenne.

Ex-président de la Conmebol (1993-2003) et ancien vice-président de la Fifa (2014-2015), M. Figueredo est détenu à la prison centrale de Montevideo depuis décembre 2015, accusé d'escroquerie et de blanchiment d'argent.

L'ancien dirigeant de 83 ans a noué début février un accord avec la justice uruguayenne, impliquant la saisie de biens immobiliers évalués à 10 millions de dollars.

Espérant ainsi voir sa peine réduite, il s'est aussi engagé à fournir des informations sur ses comptes bancaires personnels, ses participations dans des sociétés et sur les montages frauduleux lorsqu'il était au sommet de la Fifa et de la Conmebol.

Extradé depuis la Suisse où il avait été interpellé en mai 2015, Figueredo est arrivé en Uruguay le 24 décembre. Entendu le jour même par la justice, il a reconnu la corruption au sein de la Conmebol et a immédiatement été placé en détention.

Il encourt entre deux et 15 ans de prison mais, en raison de son âge et de sa santé fragile, ses avocats demandent qu'il puisse accomplir sa peine chez lui, sous contrôle judiciaire.

Interpellé dans le cadre d'un coup de filet contre des responsables de la Fifa, Figueredo aurait, selon la justice, accepté des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars en échange de l'octroi de droits de marketing pour la diffusion de matchs de football à une société américaine.

cn/yow/ka/mam