NOUVELLES
24/02/2016 20:45 EST | Actualisé 24/02/2017 00:12 EST

Et voici les Oscars, en pleine polémique sur la diversité

La plus grande nuit d'Hollywood se tient dimanche avec la remise des prestigieux Oscars, "The Revenant" et son interprète Leonardo DiCaprio partant favoris d'une cérémonie qui pourrait être marquée par une virulente polémique raciale.

"Ca va être le cirque", anticipe Jonathan Kuntz, professeur à la UCLA School of Theater, Film and Television.

Pour la deuxième année de suite, seuls des acteurs blancs sont finalistes, ce qui a enflammé les réseaux sociaux sous la bannière #OscarsSoWhite (#OscarsSiBlancs, ndlr).

L'Académie des arts et sciences du cinéma, qui remet les statuettes tant convoitées, est devenue la cible de critiques acerbes, l'amenant à annoncer une réforme pour doubler la part de femmes et de membres issus de minorités ethniques, ultraminoritaires parmi ses quelque 6.000 votants.

Le maître de cérémonie Chris Rock, lui-même afro-américain et réputé pour son franc-parler, est particulièrement attendu sur la question.

Côté pronostics, "The Revenant", une odyssée de survie et de vengeance d'Alejandro Inarritu, part fort de 12 nominations avec son principal interprète, Leonardo DiCaprio, donné vainqueur dans la catégorie meilleur acteur.

L'acteur de 41 ans pourrait ainsi remporter sa première statuette à l'issue d'une carrière d'un quart de siècle et de cinq nominations.

- 'il a mangé du bison cru' -

Dans "The Revenant", celui qui est devenu l'une des plus grandes stars d'Hollywood incarne un trappeur légendaire, Hugh Glass, laissé pour mort dans le Grand Nord américain par des équipiers qui l'ont trahi et ont tué son fils.

"Il a mangé du bison cru" pour le rôle, "l'Académie adore ce genre de trucs", remarque la blogueuse spécialisée Anne Thompson, interrogée par l'AFP.

Chez les actrices, Brie Larson pourrait décrocher, selon le site de pronostics GoldDerby, sa première statuette pour son interprétation poignante d'une mère tenue captive dans une toute petite pièce, dans "Room".

La comédienne de 26 ans a déjà gagné un Golden Globe entre autres récompenses pour ce rôle. Elle est en compétition avec Cate Blanchett, Jennifer Lawrence, Saoirse Ronan et Charlotte Rampling.

Pour les seconds rôles, les pronostiqueurs misent sur la star de films d'action Sylvester Stallone, toujours adulé du public, et qui à chaque remise de prix récolte une standing ovation. Il est nommé pour une septième reprise du rôle de sa vie, le boxeur Rocky Balboa dans "Creed".

Chez les femmes, Alicia Vikander part en tête des paris pour "The Danish Girl".

Le suspense reste total en revanche pour le principal prix, celui du meilleur film.

"Il n'y pas vraiment de titre dominant, il reste beaucoup de mystère", estime Jonathan Kuntz.

"The Revenant" a déjà remporté le prix des réalisateurs d'Hollywood (DGA), l'un des baromètres d'Hollywood, mais "The Big Short : le casse du siècle", satire de la dernière crise financière, a été primé par le syndicat des producteurs et celui des scénaristes. "Spotlight", sur le scandale des prêtres pédophiles, a été honoré par l'organisation des acteurs et les scénaristes.

Si "The Revenant", décrochait l'Oscar, ce serait la première fois qu'un cinéaste voit ses films triompher deux années de suite.

Alejandro Inarritu avait triomphé avec "Birdman" l'an dernier. S'il était sacré meilleur réalisateur pour la deuxième année consécutive, ce serait le troisième doublé dans l'histoire des Oscars, après John Ford et Joseph Mankiewicz.

"Le pont des espions" de Spielberg, "Brooklyn", "Mad Max : Fury Road" et "Seul sur Mars", qui concourent également au titre de meilleur film, sont crédités de peu de chances de gagner.

La France sera représentée par "Mustang" dans la catégorie meilleur film en langue étrangère, mais il semble peu à même de l'emporter face au favori "Le fils de Saul", un film hongrois sur la Shoah.

ved/lb/gkg