NOUVELLES
25/02/2016 02:52 EST | Actualisé 25/02/2017 00:12 EST

Elections iraniennes: chiffres et mode d'emploi

Les Iraniens sont appelés à voter vendredi pour les 290 députés du Parlement et les 88 membres de l'Assemblée des experts chargés de nommer et éventuellement démettre le guide suprême. Voici les chiffres clés et les procédures de vote de ce double scrutin.

- Nombre d'électeurs: 54.915.024 électeurs (sur une population de 79 millions d'habitants) sont appelés à voter, dont 8.475.077 dans la province de Téhéran, selon le ministère de l'Intérieur.

Au total, 250.000 policiers seront mobilisés pour assurer la sécurité des élections. Dans chaque bureau de vote, en plus des représentants du ministère de l'Intérieur et du Conseil des gardiens de la constitution, des représentants d'autres corps de l'Etat, notamment de la police, seront présents. Les candidats peuvent avoir des observateurs.

- Le ministère de l'Intérieur est chargé d'organiser les élections, mais le Conseil des Gardiens de la constitution (composé de 6 religieux et 6 juristes) est chargé de les superviser.

- Nombre de candidats aux législatives: 4.844, dont environ 500 femmes, approuvés par le Conseil des gardiens de la constitution. Les députés sont élus pour quatre ans.

- A l'Assemblée des experts dont les membres sont élus pour huit ans à la majorité relative, 159 candidats sont en lice pour 88 sièges. Aucune des candidates n'a été approuvée.

- Scrutin à deux tours aux législatives. Les candidats arrivés en tête seront élus dès le premier tour s'ils obtiennent plus de 25% des voix. Si aucun d'eux n'atteint cette barre, un second tour sera organisé.

- A Téhéran, les électeurs élisent 30 parlementaires. Dans les villes de province, le nombre des élus varie suivant la population. Il faut écrire les noms et prénoms des candidats sur le bulletin de vote. Dans la capitale, les électeurs doivent écrire les noms des 30 candidats pour le Parlement et des 16 candidats pour l'Assemblée des experts. Mais ils peuvent se contenter d'écrire les noms d'un nombre plus limité de candidats. Cela rend les opérations de vote complexes et longs, sans isoloir.

- La liste des candidats est affichée dans chaque bureau de vote, situés essentiellement dans les écoles, les mosquées et certaines administrations, où les hommes et les femmes votent séparément.

Il n'existe pas de liste électorale et les électeurs peuvent voter dans n'importe quelle circonscription. Seule restriction, l'électeur ne peut pas changer de circonscription entre les deux tours.

- Les résultats des petites circonscriptions seront annoncés le soir même, ceux des villes de province le lendemain mais pour Téhéran il faudra attendre trois jours, selon le ministre de l'Intérieur. Les résultats sont annoncés par le ministère de l'Intérieur et doivent être approuvés par le Conseil des gardiens qui peut annuler le vote dans certaines circonscriptions.

sgh/stb/tp