DIVERTISSEMENT
24/02/2016 01:20 EST | Actualisé 24/02/2016 05:00 EST

Une plateforme numérique «Véro.tv» pour Radio-Canada (VIDÉO)

Véro.tv bientôt sur l'Extra d'ICI Tou.tv

Grande nouvelle! Nous annonçons aujourd'hui la création de Véro.tv, qui sera offert en exclusivité sur le volet EXTRA d’ ICI Tou.tv à compter de 2017.

Posté par ICI Tou.tv sur 24 février 2016

Qui de mieux que Véronique Cloutier pour aider l’Extra Tou.tv à séduire de nouveaux abonnés? Radio-Canada a sorti un alléchant et attrayant lapin de son chapeau, en point de presse, mercredi après-midi, en dévoilant que l’hyper-populaire animatrice sera dès 2017 la tête d’affiche d’un nouveau volet de sa plateforme web payante, Véro.tv.

Il n’est pas difficile de prédire que, si Véronique Cloutier entraîne avec elle tout son bassin d’admiratrices (et d’admirateurs), on entendra beaucoup cliquer sur l’Extra Tou.tv l’an prochain.

On connaît depuis quelques mois la gentille obsession de la directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, pour la stratégie multi-écrans, qui consiste à décliner les différentes émissions du diffuseur public (de Radio-Canada, d’ARTV, d’Explora, etc) sur divers supports. En ce sens, La soirée est (encore) jeune a trouvé son chemin de la radio au petit écran, Le nouveau show s’est déjà promené de l’Extra Tou.tv à ARTV et finira sa route à Radio-Canada, Esprit critique est d’abord en ondes à ARTV avant d’être repris trois jours plus tard à l’antenne principale, et la prochain joujou de Marc Labrèche, Info, sexe et mensonges, aura une première vie à ARTV avant de renaître plus tard à Radio-Canada, entre autres exemples.

D’où l’audacieux projet d’emmener la bien-aimée Véro sur l’Extra Tou.tv. Louis Morissette avait déjà évoqué l’idée de mettre au monde une chaîne télévisée au nom et à l’image de sa douce, à la façon d’Oprah Winfrey aux États-Unis. Radio-Canada, qui n’a jamais caché sa volonté de ramener Cloutier dans ses rangs depuis le départ de celle-ci des Enfants de la télé (son dernier tournage avait d’ailleurs lieu il y a deux ans, presque jour pour jour), s’est montré ouvert à la discussion, et les volontés de l’un et de l’autre ont réussi à se rejoindre.

«J’aime être là où on ne m’attend pas», a lancé la vedette en sortant de sa cachette, devant les journalistes, mercredi. Ceux-ci savaient qu’une «grosse annonce» s’apprêtait à être faite - le vice-président des services français de Radio-Canada, Louis Lalande, était d’ailleurs présent, ce qui laissait présager une révélation d’envergure -, plusieurs se doutaient qu’elle impliquait Véronique Cloutier, mais on pensait davantage à une émission de télévision traditionnelle qu’à une entreprise web, une nouveauté qu’à peu près personne n’aurait pu deviner.

Entente d’exclusivité

D’ailleurs, on a précisé que l’annexe Véro.tv ne compromet pas l’éventuel retour de Véronique Cloutier à la télévision de Radio-Canada, qu’on envisage également pour 2017. L’as communicatrice attend de trouver le concept parfait pour revenir devant les bonnes vieilles caméras qui l’ont vue grandir comme artiste ; elle rêve présentement d’un rendez-vous de variétés et de divertissement nouveau genre, dans un créneau qu’elle n’aurait pas encore exploité, et qui va la rendre «heureuse à 200%». «Je n’annoncerai pas que je reviens avec un rôle dans Les pays d’en haut», a-t-elle badiné, du ton taquin qu’on lui connaît.

Avec ce nouveau défi, Radio-Canada retient aussi sa personnalité-chouchou avec un contrat d’exclusivité à long terme, qui l’empêchera d’aller butiner aux réseaux concurrents. Une entente qui n’inclut pas la radio, a confié Véro. Celle-ci doit encore animer une année complète à Rythme FM avant de, peut-être, renégocier pour continuer au micro du Véro Show ou ailleurs dans la grille de la station.

Contenu à déterminer

Donc, que trouvera-t-on en allumant nos appareils numériques et en tapant le Véro.tv dans nos barres de navigation? Beaucoup de choses, mais aucun contenu n’a encore été officiellement décidé. L’association n’en étant qu’à ses premiers balbutiements, on s’accorde un temps de cogitation avant de nommer quelque idée que ce soit. Pour l’instant, on suggère les thèmes famille, mode, alimentation, beauté, divertissement et humour. Habituée d’ouvrir des portes à de jeunes collaborateurs, Véronique Cloutier a affirmé qu’elle aimerait laisser de la place à la relève dans son nouvel espace virtuel, et se réjouit déjà de la liberté inhérente à ce nouveau médium dont son équipe et elle jouiront.

On connaît la vaste étendue des intérêts de la jeune quadragénaire : elle est maman de trois enfants, possède sa collection de vêtements, connaît le show-business sur le bout de ses doigts, en pince pour l’humour absurde des Appendices et des Denis Drolet, et paraît foncièrement curieuse de nature. Et oui, elle peut être aussi un peu corrosive, comme elle le prouve sur scène dans Les Morissette.

L’esprit de Véro.tv sera sensiblement le même que celui du magazine qui porte le même nom, c’est-à-dire que la programmation sera estampillée de l’approbation de Véro, reflètera ses préoccupations, mais que celle-ci n’y apparaîtra pas partout, tout le temps. Véro.tv pourrait contenir des séries étrangères acquises, des cours de cuisine ou de maquillage, des capsules comiques, des suggestions mode dans un cadre jamais tenté, etc. Tout est ouvert. Les producteurs – y compris KOTV, la compagnie de Louis Morissette -, sont invités à soumettre des concepts pour alimenter la machine Véro.tv. On sent déjà l’envie de Radio-Canada et de Véro de ratisser large dans leurs propositions.

Véronique a aussi mentionné l’importance, pour elle, de ne pas se limiter à une offre visant les femmes de 25-54 ans, soit le public-cible de Rythme FM et de certains de ses autres projets. On fera en sorte que les hommes comme les adolescents soient, eux aussi, interpellés par la matière de Véro.tv. Et il n’y aura pas de lien direct entre la publication papier et le terrain de jeu web. Il s’agit de deux entités différentes.

«Des fois, je suis un peu plus rock, a avancé Véro. Je ne parle pas juste de gloss… On va tout faire pour aller chercher le plus de gens possible.»

L’idole des Québécois est déjà très fébrile à l’idée d’embarquer dans ce nouveau véhicule pour toucher le cœur des gens qui lui sont fidèles.

«Ça ne me stresse pas, mais j’espère qu’en faisant ça, on va pouvoir un jour se péter les bretelles, et dire qu’on a amené tant de personnes [dans l’Extra Tou.tv] et généré tant de visionnements. J’espère que ça va marcher et qu’on va amener notre télé ailleurs, que ça va apporter une offre complémentaire», a posément souhaité Véronique Cloutier.

Notons que l’ajout de Véro.tv à l’Extra Tou.tv ne haussera pas le coût d’abonnement au service, qui est déjà gratuit si on est client de Rogers ou de Telus. La mise à feu de Véro,tv aura lieu quelque part en 2017, mais la date exacte n’a pas encore été arrêtée.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Lancement - Véro Magazine Voyez les images