NOUVELLES
24/02/2016 02:34 EST | Actualisé 24/02/2016 02:35 EST

La Caisse de dépôt ne prévoit pas accroître sa participation dans Bombardier à court terme

Estate of Stephen Laurence Strathdee via Getty Images

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) n'entrevoit pas, du moins à court terme, d'investir davantage dans Bombardier.

Pour le moment, l'exposition de l'investisseur institutionnel dans le constructeur d'avions et de trains est "importante", a expliqué mercredi son président et chef de la direction, Michael Sabia.

Celui-ci a effectué cette remarque à l'occasion de la publication des résultats annuels de la CDPQ, qui a réalisé un rendement de 9,1 pour cent en 2015.

En plus d'avoir mis la main en novembre sur une participation de 30 pour cent de la division ferroviaire pour 1,5 milliard $ US, la Caisse détenait à la fin de 2014 _ soit selon les données les plus récentes de Thomson Reuters _ quelque 41,6 millions d'actions de catégorie B de Bombardier, ou 2,15 pour cent des titres en circulation.

M. Sabia a expliqué que la CDPQ était "à l'aise" avec son investissement dans Bombardier Transport, ajoutant qu'il ne pensait pas augmenter la participation de l'institution dans la multinationale qui a annoncé la semaine dernière la suppression de 7000 postes _ dont 2400 au Québec.

Par ailleurs, M. Sabia a élaboré sur la décision de la Caisse de déposer ses quelque 18,2 millions d'actions du quincailler Rona (TSX:RON), dont le conseil d'administration a accepté une offre de 3,2 milliards $ du géant américain Lowe's.

Concédant que cela était "malheureux", M. Sabia a estimé qu'il s'agissait de l'unique décision à prendre afin de "protéger le capital" des déposants _ les Québécois.

La présence des géants Home Depot et Lowe's au Canada, la consolidation nord-américaine du secteur ainsi que la montée du commerce en ligne, un domaine dans lequel Rona n'était pas bien positionné, selon M. Sabia, sont les trois facteurs ayant joué un rôle dans la décision de la CDPQ.

L'investisseur institutionnel devrait empocher près de 438 millions $ en déposant ses actions de Rona.