DIVERTISSEMENT
23/02/2016 04:04 EST

«Maudite job»: Quand Matthieu Gratton en a ras-le-bol (ENTREVUE)

Éric Deschênes

Mathieu Gratton croit au potentiel des spectacles d’humour qui s’éloignent de la traditionnelle formule du stand up, en misant, par exemple, sur une trame narrative concrète, des sketchs et une mise en scène élaborée.

En 2007, il créait, avec son ex-conjointe Patricia Paquin, le tandem scénique Les ex, dont il signait entièrement les textes, et qui a récolté trois nominations au Gala les Olivier. Ensuite, il a proposé le solo À la recherche de la femme imparfaite. Puis, en avril, lui qui est récemment devenu producteur annoncera un gros projet, dans le même créneau, dont il tirera les ficelles, mais dans lequel il ne jouera pas.

«Ça fait longtemps que j’essaie d’arriver avec des idées un peu plus originales, relève Mathieu Gratton. Ce que j’aimerais, c’est que le public s’ouvre un peu à autre chose que le stand up comique. Il y en a beaucoup au Québec, et des excellents, mais la variété est importante, aussi. Certains préfèrent le théâtre ; moi, j’essaie de me situer quelque part entre les deux.»

Un défoulement

D’ici à ce qu’on en apprenne plus sur son prochain défi, Mathieu Gratton s’amènera au Club Dix30 de Brossard, avec son comparse, François Chénier, ce mercredi, pour un soir seulement, le temps d’une représentation de la pièce comique Maudite job!, qui avait été présentée une fois au Lion D’Or, à l’automne 2014.

Encore une fois, Gratton a imaginé histoire et dialogues de cette fiction loufoque, alors que Chénier, aussi habitué de faire rire notamment grâce à Ladies Night, assume la mise en scène.

Sur les planches, les deux hommes personnifient les employés d’un service à la clientèle d’une entreprise comme - lançons des noms au hasard -, Vidéotron ou Bell. Or, nos deux lurons, plus exaspérés que joyeux, sont habillés en bleu. Voilà qui donne un indice… Et, dans leurs tenues bleutées, ces deux partenaires de boulot en ont ras-le-pompon.

«C’est la vengeance de deux gars qui ont subi la colère des clients pendant des années, détaille Mathieu Gratton. Alors, ils sont vraiment écoeurés de leur job et ils n’ont plus aucune politesse au téléphone. Tout au long du spectacle, leur objectif, c’est de perdre leur emploi. Ils ne peuvent pas démissionner, parce qu’ils ont signé un contrat de deux ans en échange d’un iPhone à zéro dollar (rires). Alors, ils sont coincés là et ils doivent user d’astuce…»

Inspirée d’un cas vécu, la toile de fond de Maudite job? Mathieu Gratton s’en confesse sans gêne.

«Je me suis calmé mais, pendant longtemps, j’étais celui qui appelait chez Bell et chez Vidéotron, pour dire que ça me coûtait cher ou les réprimander d’avoir coupé mon Internet. Souvent, je ne paie pas mes comptes à temps, alors j’appelle régulièrement pour savoir pourquoi on m’a coupé mes services. Dans mes bonnes années, j’ai été un mauvais client, je devais être une bonne anecdote de bureau pour les employés qui arrivaient à la maison, le soir! Mais je vais bien, maintenant (rires) J’ai acquis la politesse, dans la trentaine!»

À travers l’épopée Maudite job!, Mathieu Gratton a également acquis un précieux compagnon professionnel en la personne de François Chénier.

«François s’est beaucoup impliqué, on a trippé ensemble, informe Mathieu Gratton. C’a été un beau travail d’équipe. Il m’a apporté sa vision, il était là du début à la fin. On s’est rencontrés il y a deux ans, par l’entremise de Tandem (NDLR : qui produit Maudite job! et Ladies Night), et c’est pour la vie, maintenant (rires). Tant que je ne sors pas avec, c’est correct… (rires)»

Les forces des deux artistes se complètent bien, estime Mathieu Gratton, qui admire le talent de comédien de son camarade.

«Je pense qu’on aime tous les deux rire, mais on est très différents sur scène, expose Mathieu Gratton. François est vraiment un acteur comique. Il incarne son personnage de façon réelle, alors que moi, je cabotine. Je suis un humoriste. Ça paraît que François a fait une école de théâtre, et que moi, je cherche juste l’attention et des rires (rires).»

Maudite job! est à l’affiche au Club Dix30 de Brossard, ce mercredi, 24 février. Consultez www.leclubdix30.com ou www.tandem.mu/mauditejob pour informations.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST