NOUVELLES
22/02/2016 07:09 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Victoria somme Amazon d’arrêter la vente du livre de Robert Pickton

Le ministre britanno-colombien de la Sécurité publique et solliciteur général Mike Morris a appelé, dans une déclaration écrite, le géant Amazon à cesser de vendre un ouvrage attribué au tueur en série Robert Pickton.

« Nous prenons cette affaire très au sérieux et cherchons tous les moyens possibles pour nous assurer que les familles concernées soient protégées des nouvelles souffrances que peut infliger ce livre », a-t-il écrit.

Le ministre ajoute qu'il est « injuste » qu'une personne ayant causé tant de maux puisse « tirer profit de son comportement ».

Le livre, écrit en anglais et intitulé Pickton: In his own words (Pickton : en ses propres mots), est signé par Michael Chilldres et publié chez Outskirts Press, un éditeur américain. L'auteur y décrit Robert Pickton comme un « bouc émissaire ».

Ancien éleveur de porcs à Port Coquitlam, près de Vancouver, Robert Pickton a été accusé des meurtres, entre 1978 et 2001, de 27 femmes dont les restes humains ont été retrouvés sur sa ferme. En 2007, il a été reconnu coupable de six meurtres au deuxième degré. Robert Pickton ayant déjà écopé d'une peine de prison à perpétuité, la Couronne a décidé de ne pas poursuivre les procédures judiciaires pour les autres accusations.

Durant son incarcération, Robert Pickton a confié à un agent double qui se faisait passer pour un codétenu qu'il avait fait 49 victimes.