NOUVELLES
22/02/2016 05:37 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Série d'attaques contre des banques russes en Ukraine

Plusieurs succursales d'au moins trois banques russes - Sberbank, VTB et Alfa Bank - ont été visées par des attaques au cours des derniers jours en Ukraine, où les sentiments antirusses sont vifs.

A Lviv, bastion nationaliste de l'ouest de l'Ukraine, deux succursales de la banque publique russe Sberbank, dont la filiale ukrainienne est la cinquième plus grosse banque du pays, et une autre de VTB ont été visées par des cocktails Molotov dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué la police nationale.

Les incendies qui se sont déclarés ont causé des dommages considérables à deux de ces établissements, mais le troisième n'a eu qu'une vitre brisée, a précisé la police dans un communiqué.

Une des succursales de Sberbank a été dévastée par le feu et a dû suspendre son travail, a indiqué à l'AFP le service de presse de cet établissement.

La police régionale a indiqué dans un communiqué avoir ouvert une enquête criminelle pour "destruction préméditée de biens", un crime passible dix ans de prison, mais personne n'a été arrêté.

A Marioupol, ville portuaire stratégique de l'est de l'Ukraine sous le contrôle de Kiev, des inconnus ont brisé les vitres d'une succursale de Sberbank tôt dimanche matin, a pour sa part rapporté lundi un site d'information local.

Dans le centre de Kiev, des militants d'extrême droite ont également vandalisé samedi matin deux succursales de Sberbank et d'Alfa Bank ainsi que les locaux du groupe System Capital Management (SCM) dont le propriétaire Rinat Akhmetov, homme le plus riche d'Ukraine, est accusé d'avoir fait le jeu des séparatistes au début de leur rébellion en 2014.

Les bureaux d'Alfa Bank ont été complètement saccagés tandis que les deux autres locaux n'ont eu que quelques vitres brisées, ont constaté des journalistes de l'AFP et des médias ukrainiens.

La police a ouvert une enquête pour "hooliganisme" à la suite de ces incidents, mais aucune arrestation n'a été annoncée.

Toutes deux publiques et sous le coup de sanctions occidentales pour le rôle de la Russie dans la crise ukrainienne, Sberbank et VTB sont respectivement les numéros 1 et 2 du secteur bancaire russe. Alfa Bank est pour sa part la première banque privée de Russie.

Après la chute du régime prorusse du président Viktor Ianoukovitch en février 2014, la Russie a annexé le mois suivant la péninsule ukrainienne de Crimée. Peu après, un conflit armé a éclaté dans l'est du pays, et a fait plus de 9.000 morts à ce jour. La Russie nie soutenir militairement les séparatistes, ce dont l'accusent Kiev et les Occidentaux.

vt-os-ant/tbm/lpt