NOUVELLES
22/02/2016 06:19 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Référendum en Bolivie : Evo Morales promet de respecter les résultats

Le président bolivien Evo Morales, donné perdant par plusieurs sondages et les résultats partiels du référendum devant l'autoriser à briguer un quatrième mandat, a promis lundi de respecter les résultats officiels.

"Nous allons attendre patiemment le coup de sifflet final du tribunal électoral, nous sommes optimistes", a affirmé le dirigeant socialiste lors d'une conférence de presse.

"Nous allons respecter les résultats, que ce soit le non ou le oui (qui l'ait emporté, ndlr), nous l'avons toujours fait, c'est cela la démocratie", a-t-il ajouté.

Selon les résultats officiels portant sur 32,2% des suffrages, le non se serait imposé à 62,37%, face au oui à 37,63%.

Deux sondages publiés dimanche soir allaient dans le même sens : la chaîne de télévision privée ATB a annoncé, sur la base d'un sondage Ipsos effectué à la sortie des bureaux de vote, que le non à la révision constitutionnelle l'avait emporté par 52,3% contre 47,7%. La chaîne Unitel, citant un sondage d'Equipos Mori, a elle aussi donné le non vainqueur, avec 51% contre 49%.

Dans ce pays où le vote est obligatoire, 6,5 millions de Boliviens, plus 300.000 à l'étranger, étaient appelés dimanche à autoriser leur président à briguer en 2020 un quatrième mandat, pour rester ainsi au pouvoir jusqu'en 2025.

Si cette tendance était confirmée, il s'agirait de la première défaite politique d'Evo Morales, 56 ans, au pouvoir depuis 2006, qui avait prédit que le oui l'emporterait avec 70% des votes. Il devrait alors quitter le pouvoir début 2020, à la fin de son troisième mandat.

jac/rb/ka/pjl