NOUVELLES
22/02/2016 01:57 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Les attentats de l'EI en Syrie visent à torpiller les négociations de paix (Moscou)

Le ministère russe des Affaires étrangères a affirmé lundi que les attentats en Syrie revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) au cours du week-end n'avaient d'autre objectif que de torpiller le processus de paix.

"Les crimes atroces perpétrés par les extrémistes ne visent qu'à terroriser une population paisible, et à torpiller les tentatives pour trouver un règlement politique de long terme à la crise syrienne dans l'intérêt de tous les Syriens, et les efforts pour mettre fin à la violence et au bain de sang", selon un communiqué.

Dénonçant "les attaques inhumaines des terroristes", le ministère adresse ses condoléances aux victimes des attentats qui ont fait plus de 150 morts dans des zones tenues par le régime dimanche.

Le texte souligne la nécessité de "solidement bloquer" les tentatives de l'EI, du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, et "d'autres groupes terroristes" visant à "aggraver encore la situation en Syrie" et dans les pays voisins en provoquant des tensions confessionnelles.

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a annoncé dimanche à Amman "un accord provisoire en principe" avec la Russie sur les modalités d'une trêve en Syrie, qui "pourrait commencer dans les prochains jours".

Tous les efforts en vue d'un cessez-le-feu ont jusque-là échoué, les multiples protagonistes sur le terrain voulant à tout prix éliminer l'un l'autre, en plus des profondes divisions internationales et de la montée en puissance des groupes jihadistes Etat islamique et Al-Nosra qui échappent à tout contrôle.

am/ros/at/jh