NOUVELLES
22/02/2016 04:54 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Le Pakistan autorise l'importation d'un médicament pour combattre l'hépatite C

Le Pakistan a autorisé l'importation d'un médicament coûteux contre l'hépatite C, afin de mieux soigner les malades, qui seraient environ 8 millions dans le pays, ont indiqué lundi des responsables.

Susceptible selon des experts de révolutionner la lutte contre le virus, le Sovaldi, un médicament américain commercialisé depuis 2013, coûte près d'un millier de dollars par pilule aux USA, soit 84.000 dollars pour un traitement standard, selon un rapport du Sénat américain publié en décembre dernier.

Le prix a été revu à la baisse ces derniers mois au fil d'accords entre le fabriquant et les pays importateurs, se situant entre 40.000 à 60.000 euros pour un traitement de 12 semaines.

Le médicament est désormais en vente dans une chaîne de pharmacie pakistanaise pour 314 dollars par boîte de 28 pilules, et le gouvernement encourage les fabricants locaux à en produire des copies génériques.

"Le gouvernement devait agir", a souligné un cadre du ministère de la Santé. "On estime que quelque huit millions de personnes souffrent de l'hépatite C au Pakistan et chaque année environ 80.000 vont en mourir", en raison des conséquences de la maladie sur le foie au bout de 20 à 30 ans.

Samad Khurram, un ancien cadre de l'industrie pharmaceutique, a souligné que le traitement jusqu'ici utilisé, à base d'un autre médicament, l'Interferon, nécessite des injections ayant "entraîné de nouveaux cas d'hépatite C en raison du manque d'hygiène et de précautions". "Le Sovaldi a résolu ce problème", selon lui.

Un responsable de l'Autorité de réglementation des médicaments a indiqué que les autorités étaient à la recherche d'alternatives moins coûteuses.

"Nous poussons les fabricants locaux à faire de la production de génériques sûrs, efficaces et abordables une priorité", a-t-il déclaré.

Les autorités avaient reçu en octobre 61 demandes d'autorisation de production de Sofosbuvir, le nom générique de ce médicament, et 14 sociétés pharmaceutiques ont été autorisées à le produire.

Des pharmacies pakistanaises ont indiqué à l'AFP vendre deux génériques locaux au prix de 5.868 roupies (55 dollars) la boîte de 28 pilules.

Gilead Sciences, fabricant du Sovaldi, a été critiqué aux Etats-Unis pour le coût de ses pilules, qui rend le médicament et son traitement complémentaire, le Harvoni, inaccessibles pour la plupart des patients, selon le Sénat américain.

L'hépatite C est un virus qui se transmet par voie sanguine -- aiguilles et matériels contaminés, mais aussi rapports sexuels, ou d'une mère enceinte à son foetus. Sa prévalence est particulièrement élevée en Afrique et en Asie centrale et orientale.

mmg/ia/cnp/ahe/mr