NOUVELLES
22/02/2016 10:49 EST | Actualisé 22/02/2017 00:12 EST

Echange Obama/Poutine sur la trêve en Syrie

Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est entretenu lundi avec son homologue russe Vladimir Poutine pour évoquer l'accord de cessez-le-feu qui doit entrer en vigueur en Syrie le 27 février, a indiqué la Maison Blanche.

Lors de cet appel --à la demande de M. Poutine, précise l'exécutif américain--, M. Obama a insisté sur la nécessité du respect de l'accord par toutes les parties pour "soulager les souffrances du peuple syrien" et "se concentrer" sur le combat contre le groupe Etat islamique (EI).

"La priorité désormais est de garantir des réponses positives de la part du régime syrien et de l'opposition armée, ainsi qu'une mise en oeuvre fidèle (de l'accord) par toutes les parties", a souligné le président américain.

Moscou et Washington, qui co-président le Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) comprenant 17 pays membres, ont fait part de la conclusion de l'accord dans un communiqué commun lundi. Les parties au conflit syrien ayant indiqué qu'elles respecteraient les termes de l'accord ont jusqu'à vendredi 10H00 GMT pour faire part, aux Etats-Unis ou à la Russie, de leur adhésion à cet accord.

Le cessez-le-feu, qui doit entrer en vigueur à 00H00 à Damas (22H00 GMT vendredi) samedi, ne concernera pas l'EI, ni le Front Al-Nosra, branche d'Al-Qaïda en Syrie. Les opérations militaires de la coalition menée par les Etats-Unis, celles des forces armées syriennes et celles de la Russie se poursuivront contre ces groupes.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a salué "un signal d'espoir tant attendu pour la population syrienne" en proie à un conflit extrêmement complexe, qui a fait plus de 260.000 morts depuis mars 2011, poussé des millions de personnes à l'exil et entraîné le morcellement du pays.

jca-faa/elm